Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
©

Hommage

Jean-Sebastien Ferjou en 280 caractères : le jour où Chirac est mort

Hommages à Jacques Chirac : le symbole d'une nostalgie des "grands présidents", "Enchanté, moi c'est Jacques Chirac !", Condamnation post-mortem

Hommages à Jacques Chirac : le symbole d'une nostalgie des "grands présidents"

Les hommages quasi-unanimes rendus à Jacques Chirac, au-delà de son héritage politique, reflètent une nostalgie d'une "certaine idée de la présidence". Héritier, au moins dans la posture, des présidents gaulliens, Jacques Chirac savait se positionner comme un leader et parfois transcender les clivages politiques. "Un chef, c'est fait pour cheffer"…

 

Enchanté, moi c'est Jacques Chirac !

Symbole d'une élégance "à l'ancienne", sachant manier les mots même dans la grivoiserie, Jacques Chirac incarnait une idée de la France plus qu'une politique. La comparaison avec l'attitude de certains de ses successeurs dans des situations semblables est plutôt à son avantage.

 

Condamnation post-mortem

Au milieu de la pluie d'hommages, Edwy Plenel tient à rappeler les condamnations de Jacques Chirac dans le cadre des affaires de financement illégal du RPR et des emplois  fictifs à la mairie de Paris

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !