Jean-François Roubaud - CGPME : "Ces mesures sur la pénibilité sont anti-entrepreneuriales" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Jean-François Roubaud - CGPME : "Ces mesures sur la pénibilité sont anti-entrepreneuriales"
©Radio Classique

Zapping Éco

Jean-François Roubaud - CGPME : "Ces mesures sur la pénibilité sont anti-entrepreneuriales"

Le Replay :

Jean-François Roubaud était l'invité de Radio Classique ce matin. Le patron de la CGPME était interrogé sur la tribune publiée conjointement avec le Medef et UPA dans L’Opinion pour demander l’abrogation de la loi Hamon sur la pénibilité. "On voulait informer sur l’État d’esprit des chefs d’entreprises : ils sont en colère. Ces mesures sur la pénibilité sont anti-entrepreneuriales, il faut ne jamais avoir vendu d’entreprise pour proposer un tel texte". Malgré toutes les discussions qui durent depuis plus d’un, la CGPME s’oppose au compte pénibilité. "On a dialogué depuis un an et demi avec Benoît Hamon sur ce projet, et je lui ait dis depuis le début que c’était une erreur". 

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui a dit ? 

"On est prêt à ouvrir la discussion"

Réponse : Pierre-Luc Vogel sur France Info. Le président du Conseil du notariat est revenu sur le projet de loi Macron, concernant les professions réglementées. "Nous sommes prêts à la création de tranches nouvelles, avec un taux qui serait plus faible, ce qui conduirait à une baisse des prix sur un certain nombre d'actes". Il demande toutefois une contrepartie : "puisque la ministère de l'Économie a augmenté le taux des taxes depuis le début de l'année, que lui aussi fasse un effort. C'est une question de justice économique".

Les tweets 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !