JF. Faure - AuCoffre.com : "Taxer l’or pour défiscaliser les œuvres d’art, c’est du marchandage !" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L’Assemblée nationale a voté, il y a quelques jours, l’augmentation de la taxe sur la vente de métaux précieux passant de 7,5% à 10%.
L’Assemblée nationale a voté, il y a quelques jours, l’augmentation de la taxe sur la vente de métaux précieux passant de 7,5% à 10%.
©

L'interview Atlantico Business

JF. Faure - AuCoffre.com : "Taxer l’or pour défiscaliser les œuvres d’art, c’est du marchandage !"

La taxe sur les métaux précieux passera de 7,5% à 10%. L’Assemblée nationale a voté un relèvement de cette taxe vendredi dernier au moment où les députés décident également de baisser le taux de TVA sur les importations d'œuvres d'art de 10% à 5,5%. Jean-François Faure, président d’AuCoffre.com, un site d'achat en ligne d'or physique, dénonce un « marchandage ». Ce dernier estime que le législateur fait fausse route, car les détenteurs d’or ne sont pas « des gens riches ».

L’Assemblée nationale a voté, il y a quelques jours, l’augmentation de la taxe sur la vente de métaux précieux passant de 7,5% à 10%. Quelle est votre sentiment ?

Tout d'abord, je constate que notre message a été entendu puisqu'il s'agissait, au départ, de taxer à 12%, on arrive à 10. Mais cela ressemble plus à du marchandage qu'autre chose, parce qui si ces 12% étaient fondamentales ils n'auraient pas été question de les changer. Et s’ils n'étaient pas fondamentales et bien autant rester à 7,5%. Bref, si notre État est géré comme ça il y a un souci… Ceci étant, je trouve tout à fait anormale qu'une TVA sur les importations d’œuvres d'art soit financée par un relèvement de la taxe sur les métaux précieux, c'est un non sens. Là où le législateur a complètement faux, c'est que les importations d'œuvres d'art touchent un certain type de public qui n'est surtout pas le même que celui qui vend de l'or. Il imagine que les gens qui vendent de l'or sont des gens riches. Je dirais que ceux qui vendent de l'or, notamment dans ces périodes, sont des gens qui ont besoin de le vendre.

Ce relèvement de taxe va-t-il avoir un impact sur votre activité ?

Cela devrait nous toucher assez peu. Nos clients optent plutôt pour une taxation sur les plus-values. Et puis, ceux qui sont dans l'obligation de vendre et qui font des moins-values vont, du coup, ne payer aucune taxe. Là où ça me touche en revanche, c'est véritablement sur l'image que le grand public peut se faire de l'or. On va encore dire que l’or est détenu par des gens riches alors qu'en faite, l'or reste toujours un actif facile à détenir. Beaucoup de Français d'ailleurs, ont un Napoléon en héritage de leur grand-père ou ce genre de chose puisqu'il y a entre 2000 et 3000 tonnes d'or dans le pays. C'est à la portée de tous, il suffit simplement de l'acheter et de le revendre dans de bonnes conditions.

Entre la baisse de collecte du livret A et la future taxation des PEA, on constate que l'épargne purement "bancaire" n'a pas le vent en poupe. L'or peut-il en profiter ?

Effectivement, on le voit après de nos clients. Beaucoup nous disent que le livret A ne vaut rien et que les autres solutions d'épargne sont trop taxées. Donc l'or apparaît comme quelque chose d'intéressant et à plus forte raison avec un cours qui est baissier, c'est clairement le moment d'acheter, nous ressentons un effet dans ce sens. Par exemple, notre record de chiffre d'affaire a été au moment de la plus forte baisse du cours de l'or cette année. Au-delà de ça, ce que je reproche au gouvernement, c'est cette volonté, en taxant l'or entre autre, de diriger l'épargne des Français vers des produits comme l'assurance vie, le livret A... Des systèmes qui, n'oublions pas, financent indirectement notre engagement dans la dette française. Quand vous faites un dépôt sur votre assurance vie, c'est de l'obligataire. Vous ne faites que payer la dette française qui se refinance perpétuellement. Et quand on connait la situation budgétaire, on comprend mieux pourquoi on incite les gens à aller dans cette direction-là.

Propos recueillis par Julien Gagliardi

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !