Jean-Christophe Lagarde "lâche" Emmanuel Macron et pourrait soutenir Alain Juppé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Christophe Lagarde "lâche" Emmanuel Macron et pourrait soutenir Alain Juppé
©

Info Atlantico

Jean-Christophe Lagarde "lâche" Emmanuel Macron et pourrait soutenir Alain Juppé

Contrairement à ce qu'il avait pu laisser entendre récemment, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde pourrait bien ne pas se livrer à un rapprochement avec Emmanuel Macron. Un soutien à Alain Juppé serait même dans les tuyaux du côté du maire de Drancy.

Alors qu’à la fin de ce mois d’août 2016, Jean-Christophe Lagarde avait estimé que l’UDI avait vocation à parler avec Emmanuel Macron, le vent semble tourner du côté des centristes. En effet, selon plusieurs personnalités du centre, Jean-Christophe Lagarde s’apprêterait à "lâcher" Emmanuel Macron et apporter son soutien à Alain Juppé, dans le cadre de la primaire de la droite et du centre. L'entourage du maire de Drancy ne confirme pas l'information mais reconnaît que "des discussions sont en cours, rien n'est encore décidé mais une décision sera prise dans les prochains jours". Chez Alain Juppé, la seule réponse est "no comment".

Dans le courant du mois de septembre, le président de l’UDI avait pu laisser planer le doute, en indiquant "depuis des mois, Emmanuel Macron disait des choses compatibles avec ce que défend l'UDI depuis longtemps. Mais il le disait le soir et le matin se réveillait ministre-prisonnier ! Il vient de se libérer d'un gouvernement dans lequel il ne croyait plus. C'est un acte fort qui correspond à ce que veulent beaucoup de Français : faire autre chose, renouveler et recomposer le paysage politique".

Mais le rapprochement entre le "centre gauche" et le "centre droit" que Jean-Christophe Lagarde semblait appeler de ses vœux a fait long feu. Le choix d’Alain Juppé, qui renforce ici son positionnement au sein de la famille centriste, devrait être annoncé au cours des prochains jours. Abandonnant au passage Emmanuel Macron, qu’Alain Juppé avait bousculé dans une interview donnée au JDD, ce dimanche 2 octobre, en déclarant : "J'ai dit que mes critères de choix pour mon Premier ministre seraient la compétence et la loyauté. Sa compétence, il ne l'a pas démontrée pour l'instant. Le bilan de son passage à Bercy, c'est quoi ? Les autocars, point barre. Quant à la loyauté, les Français ont bien vu que ce n'était pas sa qualité première".

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Jean-Christophe Lagarde : “L'opposition ne peut pas vouloir faire croire qu'il suffirait de changer de président pour que la menace terroriste et la guerre disparaissent”Philippe Vigier : "Le choix de Jean-Christophe Lagarde de discuter avec Emmanuel Macron après son départ du gouvernement n'a pas de sens : nos alliés, ce sont les Républicains et nous devrions soutenir un candidat à la primaire au lieu de nous disperser"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !