Jacques Bonifay - Transatel : " La connectivité sera de plus en plus présente" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Jacques Bonifay - Transatel : " La connectivité sera de plus en plus présente"
©Reuters

Super connecté

Jacques Bonifay - Transatel : " La connectivité sera de plus en plus présente"

L'opérateur de réseau mobile multi-pays Transatel se lance dans la connectivité embarquée. La marque a développé SIM 901, une technologie qui permet aux fabricants de pc et tablettes de fournir de la connectivité aux utilisateurs, où qu’ils soient.

Jacques Bonifay

Jacques Bonifay

Jacques Bonifay, Président du Directoire de Transatel, est diplômé de l'ENSERG/INPG (École Nationale Supérieure d'Électronique et de Radioélectricité de Grenoble). Il est également Président de l'EAFM, qui représente depuis octobre 2012 les intérêts des entreprises actives sur le marché européen de la téléphonie mobile; et Président de l’association Alternative Mobile, dont la mission est de défendre les intérêts des MVNO auprès du gouvernement français, du conseil de la concurrence et de l' ARCEP. 

Voir la bio »

Vous développez une nouvelle solution dans la connectivité embarquée, qu’est-ce que c’est ?
La connectivité embarquée permet, où que l’on soit, d’avoir du réseau grâce à nos appareils. Dans ce sens, nous avons développé une carte SIM universelle, la SIM 901, qui peut se mettre dans les pc et tablettes et va permettre d’apporter de la connectivité partout dans le monde. Elle ne dépend pas d’un pays en particulier puisque nous possédons un code de réseau international. On gère aujourd’hui 1,4 millions de cartes SIM.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 

 

Concrètement, que va permettre cette nouvelle carte SIM ?
Aujourd’hui, seuls 3 à 4% des pc et 5 à 10% des tablettes achetés sont munis d’un module qui permet d’insérer une carte SIM. La plupart du temps, ils sont équipés du Wifi, ce qui est problématique parce qu’il n’y en a pas partout et que ça peut coûter très cher. La carte SIM 901 permet d’avoir de la connectivité dans n’importe quel pays, au tarif local. On est en train de passer des accords avec les opérateurs locaux. On travaille avec 5 pays pour l’instant, mais on en rajoute 2 ou 3 tous les mois.

Constructeurs automobiles, fabricants d’appareils high-tech, etc. vont de plus en plus vers des produits dits "connectés". Quelles sont vos perspectives de marché ?
Les perspectives sont énormes et assez difficiles à quantifier. Cette année notre chiffre d’affaires s’élève à 25 millions d’euros, ce qui représente une croissance de 10 à 15% par rapport à l’an dernier et 140 personnes travaillent aujourd’hui dans la société. On a fait le choix de se concentrer pour l’instant sur le haut débit mobile parce que c’est un domaine que l’on maîtrise bien. On décèle un potentiel important dans ce marché, qui est aussi une synthèse de ce que l’on sait faire. Il sera élargit plus tard, bien sûr, mais pour l’instant on est en négociations avec plusieurs constructeurs de tablettes et pc et ça prend pas mal de temps.

Et comment imaginez-vous ce marché dans 5 ans ?
La connectivité sera de plus en plus présente. Toutes les voitures neuves vont être équipées, les pc, tablettes également, mais aussi les appareils photos, les appartements neufs et pourquoi pas l’électroménager. Elle sera partout avec les services Cloud qui vont avec. Ça représente une grande opportunité pour beaucoup d’acteurs. Le marché se situe d’ailleurs à l’international et on est en bonne voie pour s’ancrer au niveau mondial, puisque 70% de notre chiffre d’affaires se fait à l’export.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !