Incendie de la cathédrale de Nantes : c'est peut être Lucifer qui a mis le feu ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Incendie de la cathédrale de Nantes : c'est peut être Lucifer qui a mis le feu ?
©Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Churches lives matter

Incendie de la cathédrale de Nantes : c'est peut être Lucifer qui a mis le feu ?

D'autres hypothèses peuvent aussi être envisagées.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

L'affaire fait grand bruit. Macron y va de sa déclaration indignée. Castex, Bachelot et Darmanin sont sur place. Ce soudain réveil de ceux qui nous gouvernent a de quoi étonner.

Peut-être ont-ils compris que les Français ne supportaient plus qu'on assassine la France, et pas seulement en brûlant des édifices religieux. Or, depuis des années, des centaines d'églises ont été incendiées. Des calvaires vandalisés. Des statues de la Vierge décapitées.

Les médias se taisaient pour "ne pas stigmatiser". Cette fois-ci, d'un coup, ils donnent de la voix. Pas vraiment à cause de l'incendie de la cathédrale. Mais parce que Macron, Castex, Bachelot et Darmanin se sont bougés. Ce qui en dit long sur une certaine conception du journalisme.

Le procureur de Nantes a ouvert une enquête pour "incendie volontaire". On va donc chercher à identifier les auteurs. Lucifer, Belzébuth, Satan ? Ça arrangerait tout le monde et préserverait la paix civile. Pas sûr que la justice veuille retenir cette éventualité.

Faut-il chercher les incendiaires du côté des héritiers de Voltaire qui voudraient venger la mémoire de Calas et du chevalier de La Barre ? Peut-être. Du côté d'adeptes de la vraie religion qui ne supportent pas qu'on prie autrement qu'eux ? Ce n'est pas exclu.

Force est de constater, et heureusement, que dans notre pays les mosquées ne brûlent pas. Les adorateurs du Christ Roi ne vont pas jusque-là. De temps en temps, un sombre imbécile dépose une tête de cochon ou de sanglier devant une mosquée. C'est tout simplement idiot.

Retenons également que les synagogues, elles non plus, ne brûlent pas. Voilà qui devrait inquiéter les Juifs pratiquants. Il serait bon en effet que quelques synagogues soient la proie des flammes. Sinon les Juifs seront accusés d'incendier les églises pour se venger des misères que leur a fait subir le catholicisme...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !