Il fallait en finir avec Louis - croix - v - bâton (Louis XVI) * | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La décision du Musée Carnavalet de remplacer les chiffres romains par des chiffres arabes pour désigner les siècles provoque de vives réactions en Italie et en France.
La décision du Musée Carnavalet de remplacer les chiffres romains par des chiffres arabes pour désigner les siècles provoque de vives réactions en Italie et en France.
©BEHROUZ MEHRI / AFP

Toujours plus bas, toujours plus bête

Il fallait en finir avec Louis - croix - v - bâton (Louis XVI) *

Des pauvres d'esprit en ont rêvé : le musée Carnavalet l'a fait. Mais quand même sans aller jusqu'au bout.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Personne, absolument personne, n'est obligé de se rendre dans un musée. Tout un chacun est libre de lui préférer une émission de Cyril Hanouna. Car un musée, lieu de culture, de beauté et d'histoire, peut être d'un accès difficile.

Il faut faire un effort pour s'y rendre et pour comprendre ce qu'on y voit. Conscient de cette difficulté, le musée Carnavalet a décidé de rendre plus simple le parcours de ses visiteurs. En supprimant ici et là les chiffres romains.

La presse italienne s'étant unanimement moquée de cette mesure, la direction du musée Carnavalet a tenu à s'expliquer. Dans une déclaration emberlificotée et hypocrite, elle affirme qu'elle ne l'a fait que pour les enfants et les personnes "en situation de handicap". L'illettrisme est-il considéré comme un handicap ?

Donc Louis XVI restera dans la plupart des cas Louis XVI. Mais parfois il deviendra Louis 16. On est rassuré. Il y aura donc des Henri - bâton - v et un Charles - bâton - croix.

Ainsi progresse, à petits pas pour commencer, l'inculture progressiste. Le procès fait aux chiffres romains est d'une absolue bêtise. Les enfants qui seraient rebutés par ces chiffres, selon le musée, aiment jouer avec les nombres. Et déplacer quelques lettres pour en obtenir un est une activité parfaitement ludique.

Les chiffres arabes sont certes communément utilisés. Ils ont de surcroît une qualité certaine : ils sont arabes. Et ça peut plaire. On devrait également pouvoir les utiliser pour les papes. Pie 12, Jean 23, Benoît 16 ce serait sympa. On remarquera que l'actuel locataire du Vatican a intelligemment esquivé cet écueil : François n'a pas de chiffre ! Il est malin ce François...

De façon plus générale l'initiative du musée Carnavalet s'inscrit dans une lourde tendance qui consiste à s'approcher du bas pour oublier les sommets supposés inatteignables. Elle est à l'oeuvre dans nos écoles et tend à enfermer un certain nombre d'élèves dans leur ignorance.

Naguère le cancre était l'objet de toutes les moqueries. Il était relégué au fond de la classe et parfois portait un bonnet d'âne. Aujourd'hui le cancre est choyé et les bons doivent s'aligner sur lui. Il est patent que nombre d'enseignants sont des cancres qui ont réussi à passer les concours pour être prof. Des concours au rabais. La direction du musée Carnavalet ne détonne pas dans ce décor.

* : Inspiré d'un célèbre sketch des Inconnus. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !