Il compose un chant d'amour pour Marine Le Pen. Un bide : la faute du “lobby juif” | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Il compose un chant d'amour pour Marine Le Pen. Un bide : la faute du “lobby juif”
©Reuters

Chronique de la connerie ordinaire

Il compose un chant d'amour pour Marine Le Pen. Un bide : la faute du “lobby juif”

La bêtise a un grand avenir en France. Elle se porte bien du coté du FN. Mais au PS aussi. Les deux devraient pouvoir s'entendre.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Il est inconnu. Injustement, très injustement méconnu. Et il s'en plaint. La notoriété de Xavier Sainty, candidat FN aux élections départementales dans l'Allier, n'a pas dépassé les étroites limites de son canton d'origine. Et pourtant il a composé et interprété un vibrant chant d'amour à la gloire de Marine Le Pen. "Ô divine Marine au visage d'un ange... Ton amour est si grand pour guérir nos souffrances..." Plutôt satisfait de son chef d’œuvre M. Sainty a posté son clip sur Youtube.

Et là, catastrophe. A peine 8000 vues ! Ce qui, rapporté aux 30% des Français dont le cœur vibre pour Marine Le Pen, lui a paru pour le moins intriguant et mystérieux. Il a donc cherché une explication. Et – eurêka !  il a trouvé. C'est la faute, dit-il, du "lobby juif". Un ami bien intentionné et bien renseigné, lui a indiqué en effet, qu'en tant que "goy" il n'avait aucune chance de réussir dans la chanson.

Les voies du lobby juif, comme celles du Seigneur, sont impénétrables. Comment fait-il ce lobby pour manipuler Youtube et priver Xavier Sainty d'un succès mérité ? Et pourquoi ce même lobby permet-il aux clips de Dieudonné, qui pense des Juifs la même chose que le malheureux candidat FN, d'avoir des millions de vues ? L'injustice de ce traitement est flagrante. Xavier Sainty devrait en parler à Roger Cukierman qui trouve Marine Le Pen "irréprochable". En attendant je demande fermement à Atlantico de mettre sa vidéo en ligne. Ça lui fera quelques vues en plus...

La connerie ne connaît aucune frontière ethnique et idéologique. Il nous faut maintenant parler de deux membres du Conseil National du PS : Mehdi Ouraoui et Naïma Charaï. Il y a peu ils ont adressé une vigoureuse lettre de protestation au président du CSA. Ils s’indignent que lors d'une émission Des paroles et des actes, Alain Finkielkraut ait utilisé l'expression "Français de souche" (c’était, précisons-le, avant que François Hollande ne reprenne à son compte cette abomination). Des mots qui mettent en danger la République !

Mais ce qui indispose le plus nos deux épistoliers c'est qu'aucun des représentants du service public présents sur le plateau n'ait sauté à la gorge de Finkielkraut pour lui faire ravaler ses infâmes propos. A noter que ce jour-là pendant l’émission il y a, outre l'académicien déjà nommé, David Pujadas et Manuel Valls. Aucun des trois n'est vraiment ce qu'on pourrait appeler un "Français de souche". Ça aurait pu faire réfléchir M. Mehdi Ouraoui et Mme Naïma Charaï...

Emportés par leur passion pour la République, qui n'a égal que celle vouée par Xavier Sainty à notre Jeanne d'Arc nationale, ils ont qualifié l'expression "Français de souche" comme étant un "marqueur de l’extrême droite" ! Le jour où vous chercherez un "marqueur de la connerie" n'oubliez pas ces trois noms: Sainty, Ouraoui, Charaï.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !