Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
©LUDOVIC MARIN / AFP

Journal de Paris

Grand débat national : Anne Hidalgo devrait elle aussi accepter l’idée que les maires de proximité sont des garants de la démocratie

2018 aura été hélas, l’année de tous les dérèglements : économique, écologique et politique.

Florence Berthout

Florence Berthout

Florence Berthout est maire divers droite du 5e arrondissement de Paris.

Voir la bio »

A l’heure où les élus sont systématiquement accusés de tous les maux d’une société malade de ses excès et de ses faiblesses, beaucoup de Français se tournent vers ceux qui symbolisent, à travers leur mandat, l’échelon de proximité le plus pragmatique et fort heureusement le moins politisé : celui des maires. Même le Président de la République, si rétif à reconnaître les « corps intermédiaires », leur propose d’organiser le débat national pour tenter d’apaiser la colère des gilets jaunes.

A Paris, où Madame Hidalgo entretient trop souvent un bras de fer stérile avec les mairies d’arrondissement, en particulier avec les neufs maires d’opposition – à coup d’aménagements onéreux et imposés, d’excès de centralisation et d’orientation partisane de ses budgets – la Ville tente d’imposer les thèmes du débat.

La crainte pour la Maire de Paris est moins de voir les habitants débattre des quatre grands sujets proposés par le gouvernement que du mauvais bilan de son équipe municipale. Si 12.000 Parisiens quittent chaque année la capitale pour la banlieue ou la province, c’est en effet parce que les trois quarts d’entre eux sont insatisfaits de la propreté des rues, que les crimes et délits ont augmenté de 20% entre 2012 et 2017, que les achats massifs par la Ville de logement privés occupés raréfient l’offre et renchérissent le coût du logement, que la gestion calamiteuse de l’exécutif a conduit aux fiascos Vélib’ et Autolib’, que la pollution n’a fait que se déplacer au plus près des habitations avec des concentrations en dioxyde d'azote ayant augmenté jusqu’à plus de 15% dans certains quartiers... Et ce bilan se solde en prime par un endettement record, qui aura presque doublé sur la mandature pour atteindre 7,5 milliards d’euros en 2020.

Pressentant le danger, Anne Hidalgo essaie de restreindre le débat à des thèmes qu’elle a elle-même choisis pour éviter les sujets qui fâchent. C’est ainsi que le volet sur « le lien entre impôts, dépenses et services publics » a été évincé du programme de la consultation par la Maire de Paris.

Dès le 17 décembre, les neufs maires d’arrondissement d’opposition ont déclaré publiquement qu’ils ouvriraient largement leur mairie, à condition de ne pas être instrumentalisés, pas plus par le gouvernement que par l’Hôtel de Ville. Gageons que l’ensemble des maires d’arrondissement se retrouveront sur ces principes.

Les citoyens ont soif de démocratie, mais aussi de vérité et de résultats. C’est le grand enjeu de ce débat national et du lien de confiance qui doit unir les citoyens et les élus.

Puisse 2019 nous apporter plus de sérénité, de solidarité et de bienveillance.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !