Gilets Jaunes : vous, qui nous gouvernez, vous souvenez-vous quand vous parliez de "peste brune "? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gilets Jaunes : vous, qui nous gouvernez, vous souvenez-vous quand vous parliez de "peste brune "?
©JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Question de couleurs

Gilets Jaunes : vous, qui nous gouvernez, vous souvenez-vous quand vous parliez de "peste brune "?

Cette révolte était pour vous le fait d'un ramassis de fascistes. Et d'un coup vous les trouvez charmants…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Les Gilets Jaunes étaient des crypto fascistes… Les Gilets Jaunes votaient Rassemblement National… Les Gilets Jaunes étaient manipulés par l'ultra droite… Ils étaient "la peste brune" (Darmanin)…

La partition avait été rodée. Et les médias paresseux la reprenaient : ça devait être vrai puisque le gouvernement le disait ! Au mépris installé au pouvoir depuis des années, on ajoutait l'insulte. Que se passait-il alors dans la tête du Gilet Jaune de base ? Chez lui, la protestation se transformait en rage d'être ainsi offensé. Et ça ne l'a certainement pas rendu pacifique.

Puis –nouvelle séquence- le Gilet Jaune est redevenue fréquentable. On lui a trouvé des qualités qu'on ne soupçonnait pas encore. De Philippe à Castaner, en passant par le troupeau bêlant des députés LREM, on assista à une frénétique dégoulinante amoureuse.

"On vous comprend"… "Nous avons entendu votre colère"… "Votre détresse nous touche"… Un festival de flagorneries sirupeuses. Après les mensonges et les insultes, une hypocrisie lamentable due à la peur d'une révolte soutenue par une majorité des Français.

Alors, le pouvoir mangea son chapeau en tentant d'éteindre l'incendie qu'il avait lui-même alimenté par ses outrances. Mais trois semaines de combat ont transformé les Gilets Jaunes. Ils réclament maintenant bien plus que l'annulation des taxes sur le carburant.

Nombreux sont ceux d'entre eux qui veulent une sixième République (slogan mélenchoniste). Encore plus nombreux sont ceux qui réclament le rétablissement de l'ISF (une idée de Ruffin). C'est crypto fasciste ça ? En bonne logique, le gouvernement devrait essayer maintenant "peste rouge" plutôt que "peste brune".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !