Le football va-t-il devenir du catch ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Le football risquerait-il de devenir aussi artificiel que le catch ?
Le football risquerait-il de devenir aussi artificiel que le catch ?
©Reuters

Vive l'OL ou vive le LOL ?

Le football va-t-il devenir du catch ?

Pointé du doigt par la presse néerlandaise et les médias espagnols, le résultat de la rencontre de la Ligue des Champions entre le Dinamo Zagreb et l'OL (1-7), a accouché d'une telle polémique que les deux clubs doivent encore aujourd'hui se justifier.

Jérôme Jessel

Jérôme Jessel

Jérôme Jessel est journaliste et écrivain.

Il est l’auteur du best seller "La face cachée du foot business" (Flammarion)

Il termine avec Bruno Godard "La décennie décadente des Bleus" relatant les scandales qui ont secoué l’équipe de France de 2002 à 2012.

Voir la bio »

Rappel des faits : Pointé du doigt par la presse néerlandaise et les médias espagnols, le résultat de la rencontre de la Ligue des Champions entre le Dinamo Zagreb et l'OL (1-7), fatal aux ambitions de l'Ajax d' Amsterdam notamment, a accouché d'une telle polémique que les deux clubs s'efforcent aujourd'hui de se défendre. "Il faut rester au niveau de l'exploit sportif et ne pas imaginer des choses qui sont tout à fait impossibles", a ainsi déclaré le président lyonnais Jean-Michel Aulas sur l'antenne d'Europe 1, le club rhodanien se réservant du reste le droit d'attaquer pour diffamation ses détracteurs. Côté croate, on ne reste pas de marbre non plus, un communiqué du Dinamo dénonçant des "accusations scandaleuses et malveillantes".

Atlantico : Que pensez-vous du score incroyable de Lyon contre le Dinamo Zagreb. Y a-t-il eu tricherie ?

Jerôme Jessel : Évidemment, 7 buts à 1, c’est rare. Qui plus est à l’extérieur. Alors évidemment, ça prête le flanc à toutes les interrogations. On peut parler d’un heureux concours de circonstances.

Quand on connaît le pedigree de Mirko Barišić, le président du club croate du Dinamo Zagreb, c’est encore plus troublant. On sait très bien que c’est quelqu’un qui a déjà été reconnu coupable de corruption. Il est logique de se poser quelques questions.

Aujourd’hui, on regarde le monde du football avec beaucoup de circonspection car c’est devenu un gros business où plus rien ne compte à part l’argent. Je ne dis pas que Lyon a acheté le match : je n’en ai aucune preuve. Mais une élimination en huitième de finale, pour Lyon, aurait été un véritable accident industriel. De quoi renforcer les interrogations.

Le foot est devenu une espèce de machine à tricheries en raison de l’arrivée des paris sportifs en ligne qui ont encouragé les matches truqués.


Avec le scandale OM-Valenciennes et les rocambolesques paquets de billets enterrés, on pensait ces pratiques révolues...

Depuis l'affaire VA-OM, l’argent dans les jardins n’existe plus ! Mais on a d’autres moyens pour virer de l’argent, à travers les comptes off-shore, etc. La triche existe toujours. En France et à l’étranger, on n’échappe pas à la règle. 

La nouveauté, c’est qu’avant, on observait le syndrome de la dernière journée de championnat, lors de laquelle on voyait des scores un peu bizarres parce qu’on aidait une équipe à se maintenir en Ligue 1. Cela a toujours existé même chez les amateurs. Avec l’arrivée des paris en ligne, il n’y a plus ce phénomène de "dernière journée". Tout est potentiellement achetable sur toute une saison en raison des enjeux financiers à chaque match.

La lutte contre la tricherie est un serpent de mer qu’on ne traite pas. On parle de police pour le football, mais pour l’instant, rien n’a vu le jour.


Le football risquerait-il de devenir aussi artificiel que le catch ?

Le foot devient du catch car les professionnels du foot sont en train de tuer la poule aux œufs d’or. Bientôt le foot n’intéressera sans doute plus personne. Il y a vingt ans, ce genre de score serait passé pour un exploit. Aujourd’hui, comme tout est suspect, on a tendance à penser que le match a été acheté…

Quelles sont les sanctions ?

On a vu des présidents radiés. Mais rarement dans des pays très importants en terme footballistique. Il n’y aura pas de sanction : à moins qu’un joueur ne parle… on en doute. Le foot a sa règle des trois "S" : "Silence - Secret - Solidarité". Celui qui parle est perdu. Dans l’affaire OM-VA, Jacques Classmann a eu sa carrière foutue…

Propos recueillis par Antoine de Tournemire

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !