Florian Philippot, encore un (petit) effort pour devenir Miss France! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Florian Philippot et Geneviève de Fontenay
Florian Philippot et Geneviève de Fontenay
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Chapeau…

Florian Philippot, encore un (petit) effort pour devenir Miss France!

Il voulait qu'on parle de lui. C'est avec plaisir que nous accédons à sa demande.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

C'était presque un concours de beauté. Le lieu : un café. Les protagonistes : Florian Philippot et Geneviève de Fontenay. Cette dernière est connue pour avoir été présidente du Comité Miss France. Et ses avis font toujours jurisprudence en la matière. Philippot, lui, est en mal de notoriété. 

Ils étaient là tous les deux, côte à côte. Elle en chapeau (ils ont participé à sa célébrité). Lui tête nue. De nombreux journalistes étaient présents. Alléchés par cette distribution exceptionnelle.

Tout de go, Mme de Fontenay a annoncé qu'elle ne rejoindrait pas les Patriotes. "Je ne vais pas passer de l'extrême-gauche à l'extrême-droite", a-t-elle déclaré. Il y a des années pour cela, la très célèbre Geneviève de Fontenay en pinçait en effet pour Arlette Laguiller de Force Ouvrière. Florian Philippot était aux anges.

On a abordé des questions politiques. L'ex-présidente du Comité Miss France a égrené les convergences qu'elle avait avec le patron des Patriotes. Comme lui, elle aime la Lorraine… Comme lui, elle déteste Macron…

Le président de la République est, a-t-elle dit, "le président des riches". Avec lui, a-t-elle insisté, "la croissance ne profite qu'aux riches" ! Elle ne veut pas d'un "Roi Soleil". Mais on ignore ce qu'a dit Philippot. Les journalistes n'en ont pas rendu compte. Ils étaient manifestement venus pour Geneviève de Fontenay, et rien que pour elle.

Dans un élan prolétarien, la dame au chapeau a lancé un appel pour un défilé unitaire le 1er mai. "Un appel au Peuple, avec un P majuscule". Nous irons à la manifestation de Geneviève de Fontenay et Florian Philippot. Le poing levé. 

Pour conclure, l'ex-présidente du Comité Miss France, qui connait ses classiques, a entonné l'Internationale. Pas Florian Philippot. Sans doute ne connait-il pas les paroles. Camarade Philippot, encore un effort si vous voulez être sacré Miss France !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !