Finie l’huile de foie de morue et bienvenue à celle de calamar, le nouveau super-aliment | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
L'huile de calamar est de plus en plus utilisée en Grande-Bretagne
L'huile de calamar est de plus en plus utilisée en Grande-Bretagne
©Capture d'écran Youtube

Miam !

Finie l’huile de foie de morue et bienvenue à celle de calamar, le nouveau super-aliment

L'huile de calamar est le nouvel aliment à la mode outre-Manche. Elle contient quatre fois plus d'acide gras que l'huile de foie de morue, nous permet de jeter nos pilules d'oméga 3 et ne fait pas grossir.

Charles-Antoine Winter

Charles-Antoine Winter

"Diététicien nutritionniste, consultant médias & entreprises, dirigeant fondateur de "Devenir un Ambassadeur de Santé", les premières formations françaises independantes de responsabilisation à la santé de l'Homme et de sa planète."

Voir la bio »

Atlantico : L'huile de calamar est de plus en plus utilisée dans les restaurants d'outre-manche.  Elle contiendrait des oméga 3 dont DHA, un acide gras essentiel. L'huile de calamar contiendrait quatre fois plus de DHA que l'huile de foie de morue.  Quels sont les bienfaits de ces deux nutriments ?

Charles-Antoine Winter : Les oméga 3 appartiennent à la famille des acides gras polyinsaturés. Ils permettent au corps de produire de l'EPA et du DHA qui sont des acides gras. Notre organisme est capable d'en produire seul mais cette faculté baisse avec l'âge, autour de la quarantaine ou cinquantaine, les acides gras deviennent essentiels, le corps ne peut plus les produire et doit alors les apporter par une voie extérieure qui est la nourriture. Les oméga 3 ont une action anti-inflammatoire et hypotriglycéridémiante (permet de diminuer le taux de triglycérines sanguins quit viennent d'un exces de sucre ou d'alcool). Le DHA va avoir une action sur nos capacités cognitives, notamment sur la mémoire. Les EPA prennent soin de la sphère émotionnelle et affective, ils vont par exemple avoir une action qui nous permet de surmonter des dépressions saisonnières.

Les Britanniques dépenseraient 10 millions de livres par an en pilules contenant des oméga 3. La consommation d'huile de calamar pourrait-elle pallier ce problème ? 

Les apports nutritionnels journaliers conseillés en DHA sont de 250 mg. On peut en effet inviter ces personnes à consommer de l'huile de calamar. Attention toutefois à ne pas dépasser les 500 mg de DHA journaliers.

Bon nombre de personnes ont renoncé à acheter du poisson frais pour une question d'argent. L'huile de calamar peut-elle remplacer le poisson et les fruits de mer à long terme ?

Non, l'huile de calamar ne va intégrer qu'une composante du poisson : l'aspect lipidique, c'est-à-dire les graisses. Consommer du poisson frais apporte d'autres éléments : des protéines, des minéraux ( iode, sélénium…), des vitamines ( dont la vitamine B12)… Ces substances ne se trouvent pas dans l'huile de calamar. D'un point de vue nutritionnel, il est impossible de remplacer un aliment par une extraction d'une de ses parties.

Quels sont les risques de la surconsommation d'huile de calamar ? Consommer autant d'huile peut-il faire grossir ?

L'huile en soi ne fera pas grossir car c'est une huile composée d'acides gras polyinsaturés et mono-insaturés, acides qui n'ont pas de liens directs avec la prise de poids. Il y a des risques digestifs, avec surstimulation du foie et de la vésicule biliaire : on peut s'attendre à des vomissements, des diarrhées… Attention à ne pas dépasser les 500 mg de DHA par jour car nous avons dans notre organisme des radicaux libres qui peuvent venir dégrader le DHA et le rendre toxique. Pour les personnes qui consomment beaucoup d'huile de calamar, d'huile de foie de morue ou des compléments en oméga 3, il faut penser à consommer de la vitamine E qui protégera les oméga 3 de l'organisme. Il faut consommer 1 mq de cette vitamine pour protéger 1g de ces acides polyinsaturés. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !