Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
L'attaquant français Kylian Mbappe et le défenseur allemand Emre Can et le milieu de terrain allemand Joshua Kimmich lors du match de l'UEFA EURO 2020 entre la France et l'Allemagne, le 15 juin 2021.
L'attaquant français Kylian Mbappe et le défenseur allemand Emre Can et le milieu de terrain allemand Joshua Kimmich lors du match de l'UEFA EURO 2020 entre la France et l'Allemagne, le 15 juin 2021.
©FRANCK FIFE / POOL / AFP

C’est pô juste

Finalement ils n'ont pas pu mettre le genou à terre : les pauvres…

C'est peut-être la faute aux Allemands.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Les Bleus avaient annoncé qu'ils accompliraient ce geste aussi grotesque que bien-pensant au moment du match France - Allemagne. Finalement, d'après RMC-Sport ils en auraient été empêchés par l'équipe allemande qui a tiré le coup d'envoi très rapidement sans leur laisser le temps de s'agenouiller.

Les Allemands sont très méchants et de surcroît ils n'ont eu aucune pensée pour George Floyd. Depuis trois guerres - 1871, 14-18, 39-45 - nous savons à quel point ils peuvent être odieux.

Selon une autre version, les Allemands n’y seraient pour rien. Face à la polémique, les Bleus se seraient rétractés. Mais ce n’est que partie remise.

Il y aura d’autres matches dans l'Euro. Il nous semble que pour atteindre la perfection, les Bleus ne devraient pas se contenter de mettre un genou à terre. Ils feront le poirier pour protester contre la déforestation. S’allongeront sur le dos pour montrer qu’ils sont indignés par les violences faites aux femmes. Et brouteront le gazon afin de prouver qu’ils sont vegan et sensibles à la souffrance animale.

Pourtant ils pourraient avoir d’excellentes raisons de mettre un genou à terre. Ils se grandiraient en rendant hommage à nos morts qui, eux, ne viennent pas d’outre-Atlantique. Un genou à terre pour les dessinateurs de Charlie Hebdo. Pour les jeunes gens massacrés au Bataclan. Pour le Père Hamel. Pour le colonel Beltrame. Pour les assassins de Nice. Pour Samuel Paty. Pour la policière tuée à Rambouillet. Pour les enfants juifs de Toulouse. Pour Sarah Halimi et Mireille Knoll.

Mais les Bleus ne feront rien de tel. Pourquoi ? Parce que toutes ces malheureuses victimes n'ont pas été tuées par des Blancs !

A lire aussi : Genou à terre : ce que l’équipe de France semble ignorer sur la nature idéologique profonde du mouvement Black Lives Matter

A lire aussi : Allemagne / France : les Bleus s’imposent en costauds

A lire aussi : Laïcité & dérives identitaires : l'universalisme affiché par Emmanuel Macron est-il sincère ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !