Fin du monde le 21 décembre 2012, J-17 : et vous, Sébastien Demorand, vous feriez quoi de vos derniers jours ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Fin du monde le 21 décembre 2012, J-17 : et vous, Sébastien Demorand, vous feriez quoi de vos derniers jours ?
©

J-17

Fin du monde le 21 décembre 2012, J-17 : et vous, Sébastien Demorand, vous feriez quoi de vos derniers jours ?

Le calendrier maya prévoit la fin du monde le 21 décembre 2012. A cette occasion, Atlantico a demandé à des personnalités ce qu'ils feraient durant leurs derniers jours sur Terre.

Sébastien Demorand

Sébastien Demorand

Sébastien Demorand est journaliste et critique culinaire.

Il participe à l'émission MasterChef comme membre du jury.

Voir la bio »

Atlantico : Si l’on en croit le calendrier maya, le 21 décembre prochain adviendra la fin du monde. Qu’allez-vous faire jusque-là ? Que ferez-vous le jour de la date fatidique ?

Sébastien Demorand : C’est marrant que vous me disiez ça, j’ai fait un repas sur ce thème il y a quelques jours dans le club de David Lynch. Le repas était sur le thème du paradis. Il y avait quelques saveurs marrantes : de l’anchois, de l’agrume et puis une salade Trévise très amère. Mais bon, je suis trop athé pour croire à tout ça. Je sais que j’irai rôtir en Enfer.

Mon dernier jour ? Je boirais du Condrieu avec ma femme. Oui, voilà  je me rôtirais au Condrieu. J’ai arrêté de fumer le cigare mais là, pour ce moment,  j’en prendrais un et j’attendrais sereinement. Je verrais les choses arriver très calmement en tapant un vieux rhum ambré ou un très bon whisky. Pas de musique de fond mais une musique très très forte : tous les albums des Beatles, tout Led Zeppelin. Je casserais des décibels et puis pour finir, je mettrais le dernier morceau de l’album blanc, celui chanté par Ringo Star "Good night".  C’est un morceau très émouvant, une façon de dire "bonne nuit", "à demain", "à tout de suite". 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !