Fête des voisins : le florilège des mots entre voisins, entre amusement et crise de nerfs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La fête des voisins, un moyen de régler ses comptes pour un quart des Français.
La fête des voisins, un moyen de régler ses comptes pour un quart des Français.
©

Sexe, drogue et musique trop forte

Fête des voisins : le florilège des mots entre voisins, entre amusement et crise de nerfs

La Fête des voisins, qui a eu lieu hier, se donne pour but de permettre à des voisins de se rencontrer de façon conviviale. Le reste de l'année, le recours aux notes affichées dans le hall est privilégié. Pour le meilleur et pour le pire.

Vendredi a eu lieu la 15e édition de la Fête des voisins. Née à Paris en 1999, cette fête devenue internationale visait à rompre l'isolement qui, selon ses organisateurs, gagne de plus en plus les villes, et à tenter de créer un sentiment d'appartenance au quartier.

Le site de petites annonces Yakaz, en partenariat avec L'Internaute.com, avait réalisé en 2013 unee enquête en ligne auprès de 1079 voisins. On y apprenait notamment que 47% voient la fête des voisins comme une opportunité pour aborder un(e) voisin(e) qui leur plaît, que 24% prévoient de s'y rendre pour régler leurs comptes et que 50% doutent que leurs voisins les aideraient en cas de problème.

Du côté des nuisances, 46% ont répondu que celles qui les dérangeaient le plus étaient "les bruits d'enfants qui courent", contre 15% pour les disputes et les nuits torrides. Sur ce derniers point, la situation ne risque pas de s'arranger : 53% avouent être stimulés à l'idée que leurs voisins puissent les voir ou les entendre dans un moment intime.

On pourra donc continuer à rire devant les mots de voisins récoltés par le Tumblr Chersvoisins, où le sexe est souvent cité, comme ici :

Ou ici (même si la personne semble n'y être pour rien) :

Les voisins mélomanes ou bruyants en prennent aussi pour leur grade :

Les animaux peuvent aussi pourrir des relations de voisinage...

Tout comme le stationnement...

Sans compter les voisins tout simplement facétieux...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !