Femmes iraniennes qui s’opposent au voile : les mollahs devraient s’inspirer de l’Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les Iraniennes manifestent pour montrer leur mécontentement après le meurtre de Mahsa Amini par la police des moeurs.
Les Iraniennes manifestent pour montrer leur mécontentement après le meurtre de Mahsa Amini par la police des moeurs.
©AFP

Un outil d'asservissement

Femmes iraniennes qui s’opposent au voile : les mollahs devraient s’inspirer de l’Europe

Car l'Europe a une pédagogie plus efficace qu’une banale police des mœurs pour convaincre les femmes de porter le voile. Il suffit de leur marteler un message simple : oui le voile est beau, oui le voile embelli, oui le voile rend libre !

Michel Villard

Michel Villard

Michel Villard est universitaire. Il écrit sous pseudonyme.

Voir la bio »

Elles sont quand même gonflées, ces Iraniennes. Voilà qu’elles ne veulent plus porter leur voile. On dit même qu'elles veulent abroger la loi qui impose à toutes les femmes de cacher leurs cheveux, loi léguée par le Très-saint Khomeini. Pour un peu, elles vont se mettre à critiquer le burkini dans les piscines grenobloises.

C’est n’importe quoi. Comme si le voile était un outil d'asservissement. 

Dans les bureaucraties européennes, on est sidéré face à un tel archaïsme. Quel choc ! Déjà l'an dernier, les cénacles européens n'avaient pas compris pourquoi les Talibans afghans avaient autant choqué en voulant imposer le voile. Il faut vraiment être un facho pour réagir aussi petitement.

Cette fois, avec l’Iran, c'est le pompon. Nos élites doivent se pincer tellement cette pseudo-révolte réactionnaire paraît loufoque. Ne leur a-t-on pas dit, à ces bougresses iraniennes, que le voile n’est que liberté, que le voile n’est que beauté ?

Pourtant, l’Europe n’a pas ménagé ses efforts. Dans une de ses plus belles campagnes promotionnelles, le Conseil de l'Europe a brandi un magnifique slogan: "Beauty is in diversity. As freedom is in my Hidjab". La beauté est dans la diversité, comme la liberté est dans mon hidjab.

C’est pas beau, ça ? Ils en ont encore les larmes aux yeux, les communicants du Conseil de l’Europe, rien que d’y penser. La liberté dans le hidjab. Eh oh, les Iraniennes,  y a quoi de compliqué dans cette phrase ? C'est l'utilisation de l’anglais qui vous gêne ?

Heureusement,  l'Union européenne a pensé à vous. Sa campagne en français, plus accessible, s'est contentée de présenter une photo de femme voilée avec pour commentaire : « L'avenir est entre vos mains ».

À Lire Aussi

Les Iraniennes ont-elles cette fois-ci une chance de gagner leur liberté ?

C'est plus clair comme ça,  non ? Tenez-vous donc le pour dit, viles mécréantes : le voile est l'avenir. D'ailleurs, l’Europe ouvre en grand ses portes aux Frères musulmans et finance à tour de bras les recherches sur l'islamophobie. La Commission européenne vient même de mettre une petite fille voilée dans sa dernière campagne de communication.

Femmes d’Iran, si vous n'êtes toujours pas convaincues, vous pouvez toujours vous adresser à Sandrine Rousseau, qui vous expliquera que le voile est "un embellissement". Pour le même prix,  elle vous dira que les poupées sans visage stimulent l'imagination des petites filles, au cas où vous auriez la tentation de réclamer des poupées Barbie, cet odieux héritage du patriarcat occidental.

Nous en Europe, on n’a peut-être pas une police des mœurs, mais on a des idées. Et on sait où est le progrès.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !