« Faut-il interdire le droit de vote aux vieux ? » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Une personne âgée regarde les affiches de campagne des candidats à l’élection présidentielle, le 2 avril 2022, à Cannes.
Une personne âgée regarde les affiches de campagne des candidats à l’élection présidentielle, le 2 avril 2022, à Cannes.
©JOEL SAGET / AFP

Le débat est ouvert

« Faut-il interdire le droit de vote aux vieux ? »

C’est France Info qui pose cette question essentielle…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Mais cette radio n’est pas de parti pris. Dans son émission, qui porte un titre de nature à émouvoir les jeunes, elle soupèse le pour et le contre. Reste que la question est posée…

Les arguments en faveur d’une réponse positive sont nombreux. Nous en avons listé quelques-uns. Comme le dit France Info, le vote des vieux « pèse lourd dans les urnes ». Il se trouve que, dans l’esprit des élucubrations de cette radio, certains vieux tiennent à peine sur leurs jambes. Alors ils s’écroulent sur les urnes, faussant ainsi la sincérité du scrutin.

Il nous paraît donc indispensable de rétablir le vote censitaire pour sauver la France. Seront admis dans l’isoloir seulement ceux qui auront signé une déclaration au préalable s’engageant à voter Macron. Une solution plus radicale peut être envisagée : euthanasier les vieux. Fini les EHPAD et leurs scandales. Mais il ne serait peut-être pas nécessaire de recourir à une méthode aussi brutale. On pourrait simplement se contenter d’accorder le droit de vote aux auditeurs fidèles de France Info. 

PS : France Info vient de s’excuser pour ce titre excessif et mal formulé. La radio précise que « pour l’instant » aucun consensus n'a été trouvé sur cette quesiton ». « Pour l’instant » ? Et plus tard ?

À Lire Aussi

Quand Macron entonne no pasaran…

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Ils vont voter Macron mais... affirment ne pas donner de consignes de vote !Macronons un peu ensemble…

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !