Explosion des homicides : voilà ce qui se passe vraiment en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'exprime lors d'une conférence de presse.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'exprime lors d'une conférence de presse.
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP / POOL

Insécurité

Explosion des homicides : voilà ce qui se passe vraiment en France

Les homicides et les agressions ont dépassé, de janvier à juin 2021, le niveau d’avant la crise sanitaire sur la même période. La ville de Marseille connaît une recrudescence des meurtres dans le cadre de règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants.

Xavier Raufer

Xavier Raufer

Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée dans le chaos mondial : mafias, triades, cartels, clans. Il est directeur d'études, pôle sécurité-défense-criminologie du Conservatoire National des Arts et Métiers. 

Voir la bio »

Rejoignant désormais le diagnostic des criminologues, une lucide procureur parle désormais d'explosion homicide à Marseille où, de fait, les assassinats s'empilent. Pendant ce temps, M. Darmanin a disparu et le patron de la police marseillaise compte tristement les cadavres. Ar­pentant, de flaques de sang en étuis de kalach', le sol des territoires Ô combien perdus de la Répu­blique, la préfet de police du 13 assure que l'État ne renoncera pas - ce qui, au vu du bi­lan répressif de l'intéressée, ne traumatisera pas les tueurs.

Les cambrioleurs "souvent issus des pays de l'Est" [lire : nomades] non plus d'ailleurs : début août, la gendarmerie annonce (à bas bruit) que dans des Bouches-du-Rhône, les cambriolages explosent en juillet 2021 (sur 2020) de + 57 %. Les effractions de résidences principales sur­tout, et ces effrayants braquages nocturnes à domicile, en présence des habitants.

Dernières étapes du tourisme criminel-officiel : M. Dupond-Moretti débarque (résultat at­tendu, zéro). M. Macron viendra bientôt - mais, dit son entourage, sans se laisser "enfermer dans le tout-répressif". On voit d'ici le programme : showbiz social... enfants des écoles... Pluie d'argent public sur la politique de la ville. Scénario cent fois joué depuis un demi-siècle, sans que rien n'ait changé d'un iota dans le réel criminel - le seul qui compte, pourtant.

Retour aux homicides. Comme ces affaires sont complexes pour le public - et l'Inté­rieur fait tout pour ça - le signataire a pensé élaborer, partant de la base documentaire qui sert à ses recherches, une simple et explicite "fiche-cuisine", posant les fondamentales questions sur ces homicides : qui ? Où ? Pour­quoi ? Com­ment ? Puis y répondant par des faits clairs et avérés. Objectif : permettre le dia­gnostic, crucial en pareil cas.

Ainsi, n'infligerons-nous pas au lecteur l'interminable litanie des "règlements de compte" ou des guerres de bandes, avec bandits criblés de balles, poignardés, etc. ; ni la liste des victimes des voyous "pour un mauvais regard" ou protestation contre quelque tapage noc­turne. Ce qui suit est la simple synthèse des homicides et tentatives, morts & blessés graves, du 2e se­mestre 2020 ; en général commis dans des zones hors-contrôle [ZHC], ou à proximité, ou par des individus issus de ces ZHC.

L'enfer des ZHC - (un exemple entre mille...) La nuit du 1e août 2020, depuis ces zones, la po­lice de l'Essonne reçoit plus de sept cents signalements de vacarme nocturne, coups de feu, tirs de mortiers, etc.

Qui ? - Ici, coupables & victimes sont d'abord issus d'Afrique (Maghreb et Sahel) ou des Bal­kans : Al­banais, nomades divers ; enfin, des migrants illicites ; en forte majorité, ceux qu'on identifie sont "connus de la police" pour affaires de stupéfiants, vols violents, effrac­tions, etc.

Pourquoi ? - Règlements de comptes entre gangs...batailles de bandes, d'usage ethniques... intimidation d'habitants par des malfaiteurs ("mauvais regard", etc.).

Crime organisé ?- oui : car ici, règne la fort criminelle "loi du silence" ; la plupart des blessés, même graves, restent muets face à la police.

Comment ? - Fusillades (armes de poing, armes longues, fusils à pompe, fusils d'assaut, etc.), lynchages, tirs depuis une voiture ou un deux-roues, individus poignardés à mort ou volontai­rement écrasés par un véhicule, tirs d'intimidation aux jambes, etc. Ce, pour Mar­seille, avec ces kalachnikov dont le maire (socialiste) du lieu nous dit qu'on "peut les acheter aussi aisé­ment qu'un pain au chocolat".

Où ? (IIe semestre 2020)

Île-de-France - Paris Xe et XIXe ; spécial-gore, Paris XIXe, fin août 2020, un Asiatique est torturé à mort à la perceuse électrique avec une mèche à béton... Essonne (91) Corbeil-Essonnes, Dra­veil - Seine-Saint-Denis (93), Bagnolet, Gennevilliers, Rosny-sous-Bois - Val-de-Marne (94), Choisy-le-Roi, Orly, Villeneuve-le Roi - Val d'Oise (95), Cergy, Garges-lès-Gonesse.

Zones hors-contrôle et quartiers adjacents de : Brest - Dijon, Grenoble (été 2020, 6 fusillades en 6 semaines), Le Havre, Lille, Lyon & alentours, Marseille & alentours, Montbéliard, Nantes, Reims, Toulouse & alentours.

Nanti de cette simple mais factuelle fiche, le lecteur pourra désormais es­ti­mer de lui-même si le ministre de l'Intérieur et son équipe :

- Comprennent quoi que ce soit à la présente crise criminelle qu'éprouve notre pays,

- Proposent pour y remédier des diagnostics lucides et des traitements sérieux,

- Ou bien à l'inverse, si M Darmanin et son entourage amusent la galerie et mentent tant et plus ; comptant in petto les jours les séparant de cette présidentielle d'avril 2022 qui, espè­rent-ils, dissipera leur présent cauchemar.


50 informations recoupées, issues de 14 sources médiatiques, contacts personnels, etc., disponibles sur demande.

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Petit bilan de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur, un an après son arrivéeInsécurité : l’été meurtrier (pour Gérald Darmanin)

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !