Evolve : Une partie de chat et de la souris... mortelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Evolve vous propose de réaliser vos rêves de gosse
Evolve vous propose de réaliser vos rêves de gosse
©

Atlantico Game

Evolve : Une partie de chat et de la souris... mortelle

Enfant, qui n'a jamais rêvé d'incarner un gros monstre comme Godzilla, semant le chaos et la destruction sur son passage ? Ou au contraire, d'incarner le petit groupe de héros, dernier rempart contre l'annihilation ? Evolve vous propose de réaliser ces rêves de gosses...

Greg Jacomet

Greg Jacomet

Greg Jacomet, 24 ans, est éditeur du magazine Parisian Gentleman, éditorialiste pour le magazine "The Rake" et un expert aujourd’hui très réputé en matière de parfumerie, notamment masculine. 
 
Il est également un grand spécialiste du monde des jeux vidéo et l’animateur de la rubrique "Atlantico Games" consacrée à l’actualité internationale du secteur.
Voir la bio »

Evolve est la version vidéo-ludique des jeux que vous imaginiez lorsque, tout jeune, vous jouiez avec vos figurines de monstres géants et de super-héros. Le dernier né du studio Turtle Rock (Left 4 Dead) est un shooter dit « asymétrique », c’est à dire que les deux factions qui s'affrontent sont radicalement différentes, tant dans leur dynamique que dans leurs effectifs. Le jeu est conçu pour être joué en 1v4 : un monstre et quatre chasseurs, ou une souris et quatre chats pour rester dans la métaphore.

Sauf qu’à la différence du grand classique de la cour de récré, dans Evolve, si la souris se débrouille bien, elle peut se rebiffer et bouffer les chats.

Evolve se joue sur un terrain de jeu assez large ; la planète Shear, nouvelle colonie humaine récemment envahie par une quantité de prédateurs franchement hostiles. Le terrain de jeu est divisé en une douzaine de vastes arènes fermées. Le monstre dispose de trente secondes au début de chaque partie pour se cacher et commencer à se nourrir avant l'arrivée des quatre chasseurs.

Pour le monstre, le but du jeu sera de gober suffisamment de proies (la faune locale) pour pouvoir évoluer et gagner en puissance, pour enfin renverser le rapport de force en sa faveur. En effet, durant les premiers instants de la chasse, le monstre est excessivement faible, au point que tout affrontement direct à ce stade du jeu revient à du suicide pur et simple.

Seulement voilà, il est impossible de rester caché trop longtemps : les chasseurs disposent d'une vaste panoplie de gadgets pour traquer la bête. Le monstre doit donc rester constamment en mouvement, tout en trouvant le temps de chasser pour se nourrir et évoluer. Heureusement pour lui, la mobilité du monstre est supérieure à celle des chasseurs.

Du côté des chasseurs, l'équipe est composée de quatre classes bien distinctes, qu'il est impossible de prendre en double. Ainsi, les compétences du groupe sont bien équilibrées : il y a l'Assaut, le mieux équipé pour survivre aux attaques frontales du monstre tout en lui infligeant une large quantité de dégâts, le Soigneur, le médecin de combat, qui dispose en outre de quelques fléchettes tranquillisantes, le Soutien, une classe polyvalente qui protège aussi bien qu'elle attaque, et le Trappeur, spécialiste de la traque, qui dispose de nombreux outils pour piéger le monstre.

Chaque classe peut se décliner en trois variantes, autant de personnages différents apportant chacun leurs lot de compétences propres.

Pour varier les plaisirs, trois monstres sont pour l'instant disponibles : le Goliath, sorte de gorille mutant cracheur de feu, agile et polyvalent, le Kraken, une monstruosité Lovecraftienne volante pouvant contrôler la foudre, et le Spectre, une abomination furtive et rapide, spécialiste de l'assassinat.

Chaque personnage, quelle que soit la faction, se dirige de manière très différente ce qui constitue une diversité vraiment appréciable.

L'asymétrie du jeu offre au joueur une variété d'expérience en fonction du camp qu'il choisit. Le monstre se joue en solo : le jeu passe alors à la troisième personne, et il est question de mystifier ses poursuivants en attendant de pouvoir se rebiffer.

Les chasseurs se jouent en équipe, en vue subjective, et la coopération est de mise. Un chasseur seul ne fera pas long feu contre le monstre, ou même contre la faune locale, qui fourmille de plantes carnivores et de crocodiles mutants tapis dans les rivières.  L'objectif ici est de traquer et tuer le monstre avant qu'il ne devienne trop puissant.

Evolve est un jeu vraiment atypique parmi les  shooters  multi-joueurs du moment. Son pitch de base est alléchant, et  suffisamment bien réalisé pour proposer une expérience franchement fun. Le gameplay y est nuancé, et se base autant sur les mécaniques du jeu que sur la créativité des joueurs. En outre, le monstre et les chasseurs peuvent tromper la faction adverse en usant de stratagèmes élaborés.

Par exemple, le monstre peut laisser de fausses traces derrière lui, de même qu’il peut escalader ou sauter par dessus un terrain trop facilement lisible pour ralentir les chasseurs dans leur traque.

En l'état, Evolve propose une expérience très satisfaisante.

Reste à voir comment le jeu évoluera au fil des mises à jours et des contenus téléchargeables (malheureusement payants). Quand un jeu sort autant des sentiers battus, il y a toujours le risque qu'il s'enferme dans son gimmick routinier sans jamais être capable de procurer au joueur un sentiment excitation renouvelé.

Il ne reste donc plus qu'a espérer que Turtle Rock donne à son bébé toutes les armes dont il a besoin afin qu'il puisse continuer à captiver l'attention des joueurs sur le long terme.

On aime :

  • L'originalité du concept
  •  Un défi bien dosé et équilibré
  • Indéniablement fun
  • Un gameplay varié et nuancé
  • De nombreux modes de jeux, proposant des variantes intéressantes à la formule de base

On aime moins :

  • Un mode solo anecdotique
  • Du contenu téléchargeable payant à outrance
  • Les 12 arènes sont un peu trop semblables

Nom : Evolve

Plates-formes : PC, PS4, Xbox One

Développeurs : Turtle Rock Studios

Date de sortie : 10 février 2015

Prix : 50€

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !