Oncle Sam jouera-t-il au poker en ligne ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Oncle Sam jouera-t-il 
au poker en ligne ?
©

Coup de bluff ?

Oncle Sam jouera-t-il au poker en ligne ?

Alors que de nombreux experts envisageaient une régulation du poker en ligne au niveau fédéral pour le courant de l'année, cette hypothèse vient d'être repoussée par le Congrès. Explications de ce revirement.

Romain Chiaramonte

Romain Chiaramonte

Romain Chiaramonte a travaillé dans de nombreux secteurs d'activité, suite à des études de commerce. Il se consacre aujourd'hui à l'édition de contenu et au journalisme pour plusieurs spécialistes sur internet.

Voir la bio »

Alors que pour bon nombre d’observateurs, émérites ou inconnus, les Etats-Unis peuvent représenter une terre de liberté entrepreneuriale où tout est permis, un nouveau refus a dû être essuyé par les casinotiers en ligne américains. En effet, alors que tout semblait verrouillé pour la mise en place du poker en ligne aux Etats-Unis, l’adoption de la Payroll Tax Extension Bill par le Congrès a mis K.O. tous les joueurs américains. Cette loi ne fait que repousser la possibilité de la légalisation fédérale du poker en ligne aux Etats-Unis.

Le poker en ligne légal en 2013 aux Etats-Unis ?

Selon de nombreux analystes transatlantiques, le simple fait qu’aucune annonce n’ait été réalisée dans la loi citée plus haut indique que les vannes du poker en ligne ne seront pas ouvertes avant 2013. Il faudra donc attendre une bonne année avant qu’une possible loi nationale soit votée dans le sens des joueurs en ligne. Un véritable camouflet, d’autant plus que les élections américaines arrivent à grands pas, ce qui pourrait retarder la révision de la loi selon le président élu (Obama contre Romney ou Santorum).

Le pouvoir des lobbies américains

Les Etats-Unis sont un pays où, dans une démarche purement capitaliste, la loi du plus riche règne. Le lobbying est une institution chez l’Oncle Sam, contrairement en France où les sommes évoquées comme les intérêts sont dérisoires face à ceux américains. Tous les secteurs sont concernés, de l’armement à la santé, en passant par l’agriculture et… les jeux d’argent. N’oublions pas que les Américains sont souvent décrits comme puritains, c’est pourquoi certaines règles ne peuvent être enfreintes par les « pêcheurs ». D’autant plus, que le lobby des loteries nationales fait tout son possible pour conserver une main mise sur ce trésor. Ces deux lobbies suffisent amplement pour embourber le dossier au niveau du Congrès américain.

Quand les tribus indiennes s’emmêlent

N’oublions pas que les Etats-Unis sont un pays très jeune qui traine encore un lourd passé. En effet, cette loi sur les jeux en ligne divise aussi le pays pour une raison ethnique. Depuis de nombreuses années, les tribus indiennes profitent d’une législation spéciale leur permettant de gérer exclusivement plus de 400 casinos à travers le pays (sur leur terre d’origine en somme). Cette loi exclurait de facto tous les joueurs de ces territoires puisque la loi les oblige à ne proposer leurs services qu’aux personnes présentes sur ces derniers. Clairement, il y aurait un véritable tollé si une telle loi était mise en place en France.

Les Français régulent, les Américains sortent de la table de jeu

Alors que les Etats-Unis sont un pays précurseur en la matière, puisque le poker vient de là-bas, il s’agit du monde à l’envers. En effet, la France a importé le poker, et a mis en place un système singulier de régulation par le biais de l’ARJEL. Chaque opérateur est trié sur le volet pour protéger les joueurs contre la dépendance, notamment, et une éventuelle banqueroute du site concerné. L’idée initiale des Américains était proche de notre vision du poker en ligne.

Les Etats peuvent désormais (ré)agir

Toutefois, la mécanique américaine est bien différente de la nôtre puisque tout y est décentralisé (police, législation des mœurs, port d’arme, etc….). A ce titre, plusieurs Etats dont le Nevada, la Californie, le New-Jersey et l’Iowa sont quant à eux favorables à la mise en place du poker en ligne. L’ouverture du marché est prévue dans les prochaines semaines malgré le veto du Congrès au niveau national.

On peut légitimement se questionner sur le procédé peu commun des Américains sur le sujet du poker sur internet. Vraisemblablement, le pouvoir des différents lobbies dépasse l’entendement, au risque d’exclure lors d’une prochaine loi l’un des rares cadeaux faits aux Native Americans (les Indiens)…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !