Et si vous commenciez 2013 dans les volutes d’Amsterdam | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Amsterdam, la capitale des Pays-Bas, est une destination parfaite pour fêter le Nouvel An.
Amsterdam, la capitale des Pays-Bas, est une destination parfaite pour fêter le Nouvel An.
©DR

Grand Large

Et si vous commenciez 2013 dans les volutes d’Amsterdam

Capitale européenne et multiculturelle, Amsterdam est la destination à privilégier pour le réveillon. Tour d’horizon de la parfaite Saint-Sylvestre. Mais aussi visite des principaux quartiers de la ville.

Quentin Desurmont

Quentin Desurmont

Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens. Quentin contribue aussi à l’émergence du tourisme de luxe en Europe, il est membre de Traveller Made.

Voir la bio »

Pour en savoir plus sur les Pays-Bas, rendez-vous sur le site de Peplum.com.

Amsterdam reine de la nightlife

Tous les ans c’est la même chanson. Dès le mois de novembre, parfois même dès octobre, la redondante question retentit dans les bouches de tous nos proches : « Tu vas où pour le Nouvel An ? »

D’aucuns voudraient répondre « dans mon salon, seul, avec un grand bol de chocolat et une série américaine », d’autres souhaiteraient lancer « en Australie, pour réveillonner en été et avant tout le monde ! » Pourtant la grande majorité d’entre nous, déprimée par le gris foncé de l’automne et trop concentrée sur les cadeaux de Noël à offrir au petit cousin, se contente d’un nonchalant « chépa, on verra bien. »

Si bien qu’à deux jours de 2013, nombreux sont les fêtards mal-organisés en recherche désespérée d’un plan de secours pour célébrer une Saint-Sylvestre digne de ce nom. Paris ? Déjà fait. Londres ? Mouais. New York ? Trop loin. Limoges ? Heu… Plus d’hésitation à avoir : the place to be dans deux jours est… Amsterdam !

Les premières heures de la nuit, jeunes et visiteurs sont les seuls envahisseurs des rues. Les Hollandais ont l’esprit de famille et ne sortent généralement pas avant minuit, l’heure à laquelle tout commence. Les feux d’artifice détonnent dans le ciel sombre de la nuit, le remplissant de couleurs vives et éphémères. Les places Leidseplein, Museumplein, Nieuwmarkt, Dam ou Rembrandtplein se noircissent d’une foule multiculturelle. On entend résonner toutes les langues du monde. C’est la première façon de fêter le Nouvel An à Amsterdam : dehors !

Rien de plus facile que de transformer le noir de minuit en nuit totalement blanche. Après les premiers cris de bonne année échangés sur les places pavées avec une ou deux centaines d’inconnus, la suite alterne soirées et bars. Pas besoin de chercher longtemps : à chaque coin de rue les musiques des clubs débordent des sous-sols. Deux événements à retenir, à commencer par la soirée Awakenings, au Gashouder. Cette ancienne usine à gaz se remplira toute la nuit durant de musique électro, de fumée et de laser. Et puis le Club Escape, une immense boîte d’une capacité de 2 000 personnes. L’endroit « chébran » par excellence ! House, disco, lumière, mais surtout frime et étalage de bling bling. Une alliance d’ambiance qui durera jusqu’au bout de la nuit ! Et quand apparaîtront finalement les premiers rayons de 2013, la douceur d’un café chaud saura conclure la folie de cette nuit blanche.

Cliquer pour agrandir

Mais Amsterdam n’est pas réservée qu’aux jeunes fêtards. En couples, entre sages ou en famille : toutes les solutions s’offrent à ceux qui veulent accueillir 2013 de belle manière. Pourquoi pas un dîner spectacle ? Musique et théâtre au Winterparade, acrobaties au Palazzo, comédie au Boom Chicago ou cuisine italienne avec serveurs-chanteurs au Pasta e Basta. La deuxième façon de fêter le Nouvel an est de s’en mettre plein la panse, en s’en prenant plein les yeux. 
Quant à la troisième formule, plus romantique, elle consiste tout simplement à dîner en voguant le long des canaux illuminés du reflet des lumières festives.

Cliquer pour agrandir

Ne nous mentons pas : le nouvel An est dans deux jours. Et si s’échapper pour une nuit blanche dans la capitale néerlandaise est toujours possible, réserver une soirée spéciale paraît un peu plus compliqué. Tant pis. Au moins, vous savez où aller l’année prochaine !

 

La Venise du Nord et ses canaux

Amsterdam fait partie de ces autres Venise. A l’instar de Bruges, Saint-Pétersbourg ou Stockholm, la capitale néerlandaise répond en effet au surnom de « Venise du Nord ». En cause, ses quelque cent kilomètres de canaux.

Ville plutôt récente, Amsterdam a été construite à partir du XIIIe siècle, après la création d’une digue – dam – sur la rivière Amstel. Mais ce n’est qu’aux XVIe et XVIIe que débute la construction des canaux. Symétriques et ordonnés, ils ont été étudiés pour accompagner le fort développement de la ville, permettant l’efficacité de sa défense et de ses transports.

Cliquer pour agrandir

Inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2003, les canaux sont reliés par 1500 ponts et séparent près de 90 îles. Et constituent aujourd’hui une image de marque et une forte attraction touristique. Mais Amsterdam ne se réduit pas à ses canaux. D’autres quartiers, moins connus, gagnent eux aussi à être explorés.

C’est le cas du Pijp, un ancien quartier populaire, situé tout près du centre ville. Symbole d’une Amsterdam multiculturelle, il regroupe nombre de restaurants proposant des spécialités culinaires du monde entier. De quoi ravir les bons vivants, qui ont même la possibilité d’enjoliver le tout par une visite du Heineken Experience. L’ancienne brasserie de la famille Heineken accueille aujourd’hui un musée racontant l’histoire et expliquant sa fabrication de la célèbre bière. Autour, pourquoi pas, d’un ou deux verres de dégustation.

Mais le Pijp est surtout réputé pour son marché quotidien, l’Albert Cuypmarkt. Un immense marché d’où ressortent chaque jour, depuis près d’un siècle, les saveurs des produits les plus raffinés des Pays-Bas, poissons frais en têtes. Et où scintillent les couleurs des nombreux produits artisanaux de toutes sortes.

Cliquer pour agrandir

Parmi les autres quartiers bordant les canaux, on retiendra celui d’Oud-West, considéré par beaucoup comme le plus intime de la ville. Une réputation qu’il doit à ses luxueuses et calmes zones résidentielles. C’est dans ce quartier que se trouvent les zevenlandenhuizen. Ces sept maisons de 1894 présentent chacune le style architectural d’un pays européen.

Plus près du port, l’Oostelijk Havengebied épate par son architecture. Modernité et design ont su transformer cet ancien quartier industriel en un véritable centre contemporain et hors du commun. Également cadencées de restaurants, bar et boîtes très tendances, les rues du quartier sont aujourd’hui parmi les plus branchées de la ville.

Enfin, les moments les plus calmes, reposants et agréables sont destinés au Westerpark. Là où, au cœur du parc naturel de la Westergasfabriek, bistrots, cafés, galeries, un cinéma et même un club d’avant-garde rappellent que toute cette verdure est contenue dans l’une des villes les plus animées d’Europe.

Cliquer pour agrandir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !