Et maintenant des trains avec des compartiments réservés aux femmes ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Et maintenant des trains avec des compartiments réservés aux femmes !
©CHARLY TRIBALLEAU / AFP

L’écologie sans masque

Et maintenant des trains avec des compartiments réservés aux femmes !

C’est ce qu’exige une députée EELV au Parlement européen.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Les trains, et surtout les trains de nuit, ont alimenté la légende. La littérature et le journalisme ont célébré leurs bienfaits. Ils étaient fréquentés par des madones des sleepings, des créatures de rêve peu farouches.

Jadis il était de bon ton de passer sa nuit dans un Paris-Venise ou dans un Paris-Istanbul. Ca c’était pour les plus fortunés qui pouvaient s’offrir l’Orient Express. Dans ces trains magiques les transports n’étaient pas que ferroviaires.

Ce n’est sans doute pas pour ces raisons que Karima Delli réclame qu’on favorise le train en lieu et place de l’avion. Le catéchisme des écologistes postule en effet que le transport aérien pollue énormément (grosses émanations de CO2) contrairement aux trains. Ce constat est en apparence mathématiquement juste.

Mais la parlementaire en question est fâchée avec les mathématiques. Elle veut des trains de nuit car, dit-elle, « ils permettent d’économiser une nuit d’hôtel ». C’est passablement idiot. Ajoutez le prix d’un wagon-lit à celui d’un billet de train et vous verrez ce qui est moins cher…

Karima Delli n’est pas bête pour autant. En effet, elle est solidaire de ses sœurs voilées. Et c’est pourquoi elle réclame aussi que dans les trains il y ait aussi des « compartiments réservés aux femmes »… 

Elle entend ainsi lutter contre une des pires des pollutions : la pollution masculine ! Imaginez l’horreur dans un compartiment mixte. Un homme se lève pour prendre quelque chose dans sa valise. Ce faisant il frôle une demoiselle voilée et fait glisser son hijab.

Ce serait insupportable. La proposition de Karima Delli peut être améliorée et élargie. Pourquoi pas des compartiments arc-en-ciel où ne pourraient prendre place que les hommes qui aiment les hommes ? En vertu de l’idéologie décoloniale et intersectionnelle il faudrait aussi des compartiments « black only ». Et des compartiments « white only » ? Là, faut pas rêver.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !