Et Brigitte Trogneux arriva en tête… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Et Brigitte Trogneux arriva en tête…
©Reuters/Charles Platiau

Vive elle !

Et Brigitte Trogneux arriva en tête…

L'épouse d'Emmanuel Macron a raflé la mise. Son charme torride a séduit l'électorat.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Au commencement était un richissime personnage du nom de Xavier Niel (copropriétaire du Monde). Un très proche ami du couple Macron. Un soir qu'il les recevait à diner, il s'inquiétât de certaines rumeurs contre-productives qui fusaient sur le candidat à la présidence de la République. "Brigitte il faut que tu te montres avec lui, que vous vous affichiez ensemble, que tu te colles contre lui !". 

Il leur conseilla d'aller voir Mimi, de son vrai nom Michelle Marchand. Ah vous ne connaissez pas Mimi ? C'est que vous êtes des ploucs, des gueux, des manants, des pue-la-sueur… Mimi règne sur Paris. Sur le Tout-Paris en tout cas. Stars, hommes politiques, grands patrons se pressent dans son agence. C'est elle qui leur dit comment s'habiller, se coiffer, se maquiller pour paraître à son avantage. C'est elle qui dira à une actrice un peu délaissée si elle doit montrer un sein, ou deux, pour avoir sa photo à la une de Paris Match ou d'un magazine de mode. 

Avec la belle Brigitte, elle y alla franco. "Tu as de jolies jambes, il faut que tu les montres !" Et les jupes de l'épouse d'Emmanuel Macron furent raccourcies jusqu'à la limite que permettait la décence. Pour effacer la différence d'âge qui la séparait de son mari, Mimi la relooka façon jeune. Et Brigitte fut très sexy, moulée dans un perfecto en cuir. 

Il fut fermement demandé à Macron de lui tenir tout le temps la main. Et de meetings en meetings, de photos en photos il ne la lâcha pas. L'effet fut foudroyant sur les ménagères de plus de 50 ans. Elles se ruèrent sur les perfectos qui, depuis, sont en ruptures de stock. 

"Pourquoi elle et pourquoi pas moi ?". Et enthousiasmées, elles jetèrent leur dévolu sur Emmanuel Macron, le plébiscitant avec leurs suffrages. Le perfecto de Brigitte Trogneux contre les sinistres costards de François Fillon : la partie était jouée d'avance. Et quand on regarde comment Marine Le Pen est fagotée, on ne donne pas chère de sa peau. 

PS : Toutes ces informations sont puisées à la meilleure source : Vanity Fair, la bible du glamour parisien. 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !