Et au fait, que ferait François Bayrou en cas de victoire de François Fillon à la primaire ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Bayrou garde la liberté de se présenter face à François Fillon. Mais les circonstances lui sont moins favorables que ce qu'elles ont été pour lui lors des dernières consultations.
François Bayrou garde la liberté de se présenter face à François Fillon. Mais les circonstances lui sont moins favorables que ce qu'elles ont été pour lui lors des dernières consultations.
©Reuters

Imprévu

Et au fait, que ferait François Bayrou en cas de victoire de François Fillon à la primaire ?

Personne ne semblait l'avoir vu venir : la candidature de François Fillon a fait un grand pas en avant ces derniers jours, au point de susciter une vague d'inquiétude chez ses concurrents. Mais pas que : François Bayrou, qui avait affirmé qu'il se réserverait le droit de se présenter à part si Sarkozy l'emportait, a lui aussi du souci à se faire... Car François Fillon n'est pas le Nicolas Sarkozy qu'il attendait...

Dominique Jamet

Dominique Jamet

Dominique Jamet est journaliste et écrivain français.

Il a présidé la Bibliothèque de France et a publié plus d'une vingtaine de romans et d'essais.

Parmi eux : Un traître (Flammarion, 2008), Le Roi est mort, vive la République (Balland, 2009) et Jean-Jaurès, le rêve et l'action (Bayard, 2009)

Voir la bio »

Atlantico : François Bayrou avait promis de se présenter en cas de victoire de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite. Se présentera-t-il aussi si François Fillon venait à l'emporter ?

Dominique Jamet : Je ne suis pas dans la tête de François Bayrou, mais cela me paraitrait moins justifié et moins justifiable, dans la mesure où François Fillon n'est pas si éloigné que cela des positions de François Bayrou. Car éviter Sarkozy est une chose, et éviter Fillon une autre !  François Bayrou garde la liberté de se présenter face à François Fillon. Mais les circonstances lui sont moins favorables que ce qu'elles ont été pour lui lors des dernières consultations. La première raison, c'est que ce sera la quatrième fois qu'il se présente à l'élection présidentielle, ce qui commence à faire beaucoup. La deuxième raison, c'est qu'il a peut-être atteint son maximum lorsqu'il a fait ses remarquables 18% en 2007. En outre, la candidature de Macron, qui déstabilise déjà François Hollande n'est pas sans gêner Bayrou. Une portion de leur électorat pourrait être commune. Cela signifierait pour François Bayrou un score qui ne serait pas significatif. Enfin, François Bayrou ne dispose pas d'un socle suffisamment large pour se trouver en situation de négocier ou d'obtenir les parrainages. Il avait certes envisagé l'absence de Juppé mais point la présence de Fillon, et il est aujourd'hui sans solution.

Qui entre François Fillon et François Bayrou pourrait le plus capitaliser sur une éviction de Nicolas Sarkozy des candidats à la présidence ?

C'est François Fillon très certainement. Il apparait comme pouvant  se qualifier pour le second tour. Dans ce cas de figure, il aurait toutes ses chances face à Alain Juppé. C'est plutôt Nicolas Sarkozy, s'il venait à être éliminé, qui se trouverait dans une situation délicate, car il me semble qu'il n'a envie de se désister ni pour François Fillon ni pour Alain Juppé. A quelques jours du premier tour, on ne peut encore deviner sa réaction en cas d'élimination dès le premier tour. Je ne sais pas s'il réagirait par une grosse crise de colère et de déception, ou s'il se désisterait sagement pour tel ou tel, ou s'il œuvrerait pour saboter la campagne de tel ou tel… tout est possible ! 

A l'élection présidentielle, Fillon écraserait Bayrou ! Il y a à l'heure actuelle un courant de droitisation de l'électorat, que François Fillon a d'ailleurs suivi, et qui n'a pas d'appétence  pour le centre. Dans cette primaire de la droite et du centre, on ne regarde que vers la droite. Et les voix du centre se diviseront entre Macron et Bayrou. Entre Fillon et Macron, Bayrou n'a que peu de place ! Macron serait effectivement en situation d'enlever suffisamment d'électeurs à Bayrou pour lui infliger une défaite significative. 

Sur le plan politique, qu'est-ce que cela pourrait changer ? D'autres candidats pourraient-ils voir une opportunité à une non-présentation du maire de Pau ? Et dans le cas inverse ?

Si François Bayrou était dans l'impossibilité de se présenter, le candidat de la droite et du centre (si Juppé n'est pas candidat) et Emmanuel Macron récupèreront les 18% maximaux auxquels peut prétendre un candidat du centre aujourd'hui.  

Bayrou s'il était candidat, ferait la candidature de trop. Beaucoup de gens ont compris que monsieur Bayrou a la démarche d'un crabe, c'est-à-dire qu'il va tout droit mais en oblique.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !