Envie de solitude ? Vite, jetez vous sur la carte des lieux les plus isolés au monde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le géographe Benjamin Hennig rappelle que plus de la moitié de la population mondiale vit dans des zones classées comme villes.
Le géographe Benjamin Hennig rappelle que plus de la moitié de la population mondiale vit dans des zones classées comme villes.
©Views of the world

Nouvelle perspective

Envie de solitude ? Vite, jetez vous sur la carte des lieux les plus isolés au monde

Le travail d'un géographe met en valeur des zones déconnectées des effets de la mondialisation, comme le Groenland.

Si vous ressentez le besoin de vous échapper et de fuir la société ainsi que vos semblables dans un endroit reculé, cette carte du monde pourrait vous servir de guide

Ce planisphère, où chaque parcelle a été dimensionnée selon une variable bien spéciale, a été créé par le géographe Benjamin Hennig. Le créateur du site Views of the World a déjà réalisé de nombreuses "data visualisation" aussi impressionnantes que celle-ci. L'idée derrière cette carte était notamment de visualiser les endroits les plus solitaires sur Terre. Mais, plutôt que de nous montrer les zones les plus et les moins peuplées du globe, le géographe a préféré mettre en évidence les zones les plus reculées.

Les cartes présentées montrent une approche différente pour la visualisation et la compréhension des endroits les plus solitaires sur la planète. Le géographe a utilisé une technique appelée transformation de cartogramme quadrillé, "gridded cartogram transformation", décrite en détail dans sa thèse de doctorat.

Le planispère ci-dessus montre les données calculées par Benjamin Hennig sur une carte classique

Benjamin Hennig a calculé le temps de voyage nécessaire pour atteindre la grande ville la plus proche (définie comme ayant plus de 50.000 habitants) par transport terrestre à partir d'un point donné. Puis chaque cellule de la grille a été redimensionnée en conséquence. Il en résulte une carte qui révèle les lieux les plus éloignés et offre une nouvelle perspective sur la dimension spatiale de l'éloignement. Les endroits les plus éloignés apparaissent donc comme les plus grands sur la carte, comme le Groenland, tandis que les plus densément peuplées disparaissent presque, comme l'Inde.

Le Groenland apparaît comme un des lieux les plus isolés au monde (Thomas Leth-Olsen/Flickr)

Le géographe rappelle que plus de la moitié de la population mondiale vit aujourd'hui dans des zones classées comme villes, et que plus de 95% de la population mondiale vit dans environ 10% seulement de la superficie des terres. Et seulement 15% des habitants des pays riches vivent à plus d'une heure de route d'une ville (d'au moins 50 000 personnes), contre 65 % des personnes vivant dans les pays les plus pauvres du monde.

"Ce travail met en valeur des zones qui sont presque déconnectées des effets de la mondialisation. Cette carte du monde est une représentation frappante de ces lieux de fuite que nous pensions ne plus exister. Elle est à l'opposée de l'image que nous nous faisons d'un monde globalisé et interconnecté," comment le géographe.

L'inde, densément peuplée, disparait presque de la carte (sandeepachetan.com travel photography/Flickr)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !