Entretiens d'embauche : 15 questions qu'il ne faut surtout pas poser à la fin du premier rendez-vous | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Entretiens d'embauche : 15 questions qu'il ne faut surtout pas poser à la fin du premier rendez-vous
©Reuters

Les pieds dans le plat

Entretiens d'embauche : 15 questions qu'il ne faut surtout pas poser à la fin du premier rendez-vous

A chaque entretien, vous pouvez être sûr que le recruteur vous demandera si vous avez des questions. Généralement c'est à ce moment-là précisément que vous allez vous relâcher, estimant que l'entretien est terminé. Que nenni ! Les questions que vous poserez ont tout autant de valeur que votre expérience et votre manière de vous vendre. Voici d'ailleurs quelques questions à éviter.

Nela Pavlouskova

Nela Pavlouskova

Nela Pavlouskova est la responsable communication internationale d'Approach People Recruitment, cabinet de recrutement créé en 2000 et aujourd'hui leader du recrutement en Europe.

 

Voir la bio »

Quel sera le montant de mon salaire ?

En début d'entretien, il est probable que le recruteur vous questionne sur votre dernier salaire et vos prétentions salariales. C'est une manière de se renseigner sur ce que vous attendez comme rémunération et ce qu'il peut avoir à vous proposer pour le poste. Il convient d'être honnête et réaliste, cependant se renseigner sur les différents salaires proposés pour ce genre de postes peut être bénéfique. N'hésitez pas à vous adapter en prenant en compte votre expérience et vos compétences, tout en gardant à l'esprit que c'est un point qui ne sera abordé en détail que lors du dernier entretien.

Quels seront mes horaires ?

Là encore, c'est une question qui sera abordée lors du dernière entretien. Il est tout à fait approprié de s'interroger sur ces aspects pratiques du travail, cependant c'est en fin de processus de recrutement qu'il faut le faire. Le mieux reste, bien entendu, d'être subtil. On peut, par exemple, s'interroger sur le fait que les horaires soient fixes ou non. L'important étant de faire preuve de votre motivation : ne soyez pas regardant sur les horaires, partez une fois que le travail est terminé.

Quand pourrais-je prendre mes congés ?

Cela va de soi, c'est la question à éviter. Lors du premier entretien, il est primordial de faire état de votre motivation, de votre en vie de travailler, ainsi que de votre désir d'atteindre vos objectifs, et ce n'est sans doute pas la première question que se poserait quelqu'un d'attiré par ce travail. Sachez également que s'il s'avère que vous êtes retenu pour le poste, le détail des congés  sera précisé dans votre contrat. Il est également possible de se renseigner sur la procédure "maison" pour prendre des congés, une fois que vous aurez intégré l'entreprise.

Concernant les augmentations, quand est-ce que je pourrais en toucher une ?

Cela fait parti des "détails" abordés lors du dernier entretien. C'est à ce moment que le recruteur vous précisera comment est composée votre rémunération ainsi que le système de prime et les différents avantages concernés. A partir de quoi, vous aurez une certaine visibilité sur votre salaire, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut s'attarder sur votre prochaine augmentation, et moins encore dans le cadre d'un premier entretien. Cela fait parti des choses que vous pourrez négocier après un peu de temps passé dans l'entreprise, en prenant acte de votre travail et de votre évolution. Il est aussi possible, dans le cas ou un accord n'est pas possible, de proposer une augmentation garantie dans l'avenir, à condition de savoir faire vos preuves et d'atteindre vos objectifs. Celle-ci sera alors précisée sur votre contrat.

Et quand pourrais-je être promu ?

Certes, il est important de connaître les possibilités d'évolution au sein de l'entreprise, comme il est important de montrer au recruteur que vous envisagez sérieusement d'intégrer le groupe durablement. Pour autant, laissez la question venir à vous. Souvent le recruteur vous posera ce genre de question : "où vous voyez vous d'ici deux ans ?". C'est à ce moment qu'il faut aborder la question de la promotion et de préciser ce que vous souhaiteriez entreprendre. Mais gardez à l'esprit que pour être promu il faut d'abord réussir votre tâche actuelle, et faire vos preuves. Notamment vis-à-vis de la fonction pour laquelle vous postulez et passez cet entretien.

Est-ce que j'aurais un bureau privé ?

Si vous pouvez vous renseigner sur des questions d'ordre environnementale, concernant la taille de l'équipe ou l'organisation au sein de l'entreprise, ne questionnez pas votre recruteur sur l'open space ou de bureau privé : ce serait lui avouer qu'un des modèles vous arrange plus. Or, il est important de lui prouver que vous êtes largement capable de vous adapter et de travailler dans environnement, comme dans l'autre.

Que se passera-t-il si je ne m'entends pas bien avec les personnes de l'équipe ou si le travail ne me plait pas ?

Il convient, en premier lieu d'avoir une attitude positive. Par ailleurs, il est également important de prouver au recruteur que vous êtes tout à fait à même de gérer différents problèmes au quotidien, qu'il s'agisse de conflits, de tensions ou de stress. Montrez que vous savez vous intégrer, bien et rapidement. Une bonne capacité d'adaptation et une qualité primordiale dans le monde de l'entreprise. Et plutôt que de lui demander de façon brute si le travail pourrait vous plaire, questionnez le sur la nature des missions et du poste, ainsi que sur ses attentes. Ces réponses pourront vous guider et vous permettre de réaliser quelles sont vos affinités avec ce type de travail.

Est-ce que j'aurais des notes de frais ?

C'est une question tout à fait inappropriée, qu'il ne faut certainement pas poser. Lorsque, au cours du dernier entretien, vous aborderez les questions liées à la rémunération, il vous sera possible de revenir sur certains avantages comme les éventuels véhicules de fonctions ou un téléphone portable. Or, les notes de frais ne font pas parti des avantages : c'est un remboursement des dépenses occasionnées par le travail. La question est donc en inadéquation.

Parlez-moi de vous.

Il est indispensable de faire des recherches sur l'entreprise, mais également de vous renseigner sur la personne que vous aller rencontrer, et ce avant l'entretien. De nombreux réseaux comme Viadeo ou LinkedIn vous permettront d'avoir un aperçu de son parcours, et donc de mieux préparer votre discours, vos arguments. Et si jamais une question vous paraît appropriée au fur et à mesure que la disucsion avance, assurez-vous de la poser de façon à ce qu'elle fasse écho aux projets de l'entreprise.

Est-ce que je pourrais passer des appels d'ordre privé durant les horaires dédiés au travail ?

La réponse relève du simple bon sens. Bien éviemment, non, le temps de travail est reservé au travail. Vous ne pourrez donc pas utiliser votre mobile, et moins encore utiliser les téléphones de l'entreprise pour passer des appels privés. En revanche, il est possible de consulter votre téléphone pendant la pause déjeuner.

Verifiez-vous le travail effectué ?

Si vous passez un entretien, et avez donc postulé pour un poste, c'est que vous êtes convaincu de votre choix. Ce qui implique que vous êtes certain du fait que vous allez effectuer un travail d'excellence. Si ce n'est pas le cas, déclinez l'offre et orientez-vous des domaines et des postes qui sauront vous motiver. Il n'a rien de pire que de ne pas aimer son travail et de fournir, par conséquent, un rendu médiocre. Et si la question concerne davantage le système managérial, il convient de la poser à votre futur responsable hiéarchique (plutôt qu'au recruteur) pour connaitre les méthodes de travail, ainsi que le degré d'autonomie et de responsabilité dont vous disposerez.

Est-ce que vous surveillez les historiques de navigation et les échanges de mails ?

En intégrant une entreprise vous devez garder à l'esprit que l'ensemble des données et du travail effectué appartient à l'entreprise. Par conséquent, les recherches comme les échanges de mails sont supposées avoir un but professionnel et n'avoir de rapport qu'avec les missions qui vous sont confiées. On constate souvent que l'accès à internet est limité : fréquemment, les réseaux sociaux sont bloqués.

Est-ce que je peux arriver en retard ou repartir tôt tant que mon travail est fait ?

Il est impératif de commencer le travail à l'heure, ce qui implique d'arriver suffisamment en avance pour pouvoir vous mettre à l'oeuvre sans retard. Il est évident qu'il faut respecter les horaires fixes que vous avez, et si votre poste vous offre la possibilité d'horaires plus flexibles la question peut alors se poser. Il convient donc de valider ce point avec votre employer lorsque vous intégrer l'entreprise. En aucun cas pendant l'entretien, et uniquement en cas d'horaires flexibles.

Comment étais-je lors de cet entretien ?

Si vous avez su convaincre votre recruteur, vous le saurez plus tard. S'il s'avère que vous poursuivez le processus de recrutement, et si votre candidature a été retenue, cela signifie que vous avez su convaincre. Par ailleurs, pour mettre un maximum de chances de votre côté, il est possible d'envoyer un mail après l'entretien pour remercier le recruteur et lui confirmer une fois de plus votre envie de travailler, en signalant que vous restez à sa disposition.

Est-ce que j'ai décroché le poste ?

Si vous voulez savoir quelles sont les chances pour avancer dans le recrutement et pour obtenir le poste, vous pouvez vous renseigner sur les prochaines étapes du processus de recrutement, sur le nombre d’entretiens qui vous attendent ainsi que sur le nombre de candidats que le recruteur reçoit pour ce poste.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !