Entretenir son jardin ou son balcon : comment maintenir ses plantes ou fleurs en vie quand il fait 35°c | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Entretenir son jardin ou son balcon : comment maintenir ses plantes ou fleurs en vie quand il fait 35°c
©Reuters/Corey Leopold

Coup de chaud

Entretenir son jardin ou son balcon : comment maintenir ses plantes ou fleurs en vie quand il fait 35°c

Les épisodes de fortes chaleurs ont souvent eu des effets dévastateurs sur les espaces verts et sur les plantes vertes de particuliers. Quelques conseils pour les protéger au mieux.

Yoann  Cardinaud

Yoann Cardinaud

Yoann Cardinaud est paysagiste DPLG, lauréat de la Palme d'Or du Festival des Jardins de Chaumond-sur-Loire en collaboration avec Solène Ortoli, scénographe. 

Voir la bio »

Atlantico : La canicule de la semaine dernière a eu un effet dévastateur sur les plantes et les espaces verts en général. Que peuvent faire les particuliers pour protéger leur jardin ou les plantes sur les balcons face à des températures dépassant parfois les 35° ? 

Yoann Cardinaud : Le terme dévastateur est à relativiser, il est normal de voir des plantes ou du gazon griller sous cette chaleur.Par exemple, arroser sa pelouse pour que celle ci reste verte en plein été peut être problématique pour la ressource en eau. Il faut accepter d'avoir un gazon qui jaunisse sous l'effet de la chaleur. Dès les pluies d'automne, l'herbe repoussera et retrouvera sa luxuriance. Ensuite, certaines plantes sont plus ou moins adaptées à la sécheresse ou à la chaleur. Certaines plantes tolèrent mieux la sécheresse que d'autres, il convient donc de privilégier celle-ci. Ex : Gaura lindheimeri, Stachys etc...Choisir celles qui, justement ont développé des systèmes de résistance à la sécheresse. (feuillage duveteux (ex stachys), cire sur les feuilles( ex lauriers roses)  etc..)

L'arrosage est-il la seule solution ? L'eau ne risque-t-elle pas de s'évaporer avec une chaleur pareille ? 

De toute façon, il n’y a pas de croissance possible de plantes sans aucune goutte d’eau. La question est de savoir comment on arrose, à quelle fréquence pour éviter de gaspiller la ressource en eau. De toute manière, par forte chaleur il y a forcément une évaporation d’eau, au niveau de la terre ou bien les feuilles des plantes. Le paillage peut éviter l’évaporation du sol, par de la paille, du lin, des végétaux. Il faut maintenir le sol humide.

Des heures d'arrosage sont-elles à privilégier ? Faut-il abriter ses plantes du soleil ? 

Il faut arroser de manière plutôt intelligente, le matin ou le soir, quand la chaleur est la plus faible possible. Si on arrose toute la journée, la plante va avoir des besoins importants en eau, et si vous oubliez de l’arroser une fois elle va être en état de stress hydrique car elle n’aura pas eu le temps de s’adapter. Soit la feuille va s’enrouler, soit elle va fermer ses pores pour conserver l’eau dans son corps. Il vaut mieux arroser au sol par un système de goutte à goutte, c’est vraiment l’idéal. Il vaut mieux arroser une bonne fois pour toute plutôt que tous les jours un petit peu. Si la plante a de l’eau régulièrement, ses racines vont rester en surface et ne pas descendre en profondeur. Le mieux c’est de protéger les plantes du soleil, si on peut mettre un petit voile, c’est l’idéal, il faut également éviter les pots en terre cuite ou les pots trop foncés qui favorisent l’évaporation d’eau, le mieux est d’utiliser des pots en plastiques de couleur claire. Essayez de protéger le pot de la lumière du soleil. Si on a des bacs chez soi on peut disposer les pots dans 2-3 cm d’eau, par capillarité l’eau va remonter et rafraîchir les pots.

Quelles peuvent être les astuces"artisanales" (avec des objets disponibles chez soi) à mettre en oeuvre pour limiter les dommages sur nos plantes ?

Il y existe la technique de la bouteille percée, avec une aiguille très fine chauffée au briquet, faire un tout petit trou sur le bouchon et un petit trou en dessous pour que l’eau puisse circuler avec un petit système de goutte à goutte. Cela marche bien mais il faut mélanger très souvent. Il y a aussi des matériaux hydro-rétenteurs, cette gélose que l’on peut mélanger dans le substrat.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !