Entrepreneurs et professeurs, deux mondes à unir pour en construire un meilleur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Entrepreneurs et professeurs, deux mondes à unir pour en construire un meilleur
©Reuters

Les entrepreneurs parlent aux Français

Entrepreneurs et professeurs, deux mondes à unir pour en construire un meilleur

Chaque jour, des milliers de professeurs s'emploient à rapprocher le monde de l’éducation du monde de l’entreprise. Une démarche difficile mais ô combien nécessaire au changement des mentalités françaises hostiles à l'entrepreneuriat.

 Rencontres Entreprises Enseignants

Rencontres Entreprises Enseignants

L'association Rencontres Entreprises Enseignants à travers son site internet présente les acteurs de la relation école entreprise qui proposent des stages enseignants, des visites d’entreprises, des interventions de professionnels en classe et des pratiques pédagogiques novatrices.

Voir la bio »

On ne les entend pas, personne ne parle d’eux, mais chaque jour, ils sont des milliers en France à aider leurs élèves ou étudiants dans la recherche de leurs stages en entreprise ; ils font parfois eux-mêmes des stages dans des organisations (CERPEP, Fondation croissance responsable, Parrainer la Croissance…)

Ils mettent en place des partenariats avec des entreprises locales et des établissements scolaires afin d’organiser des visites ou faire intervenir des professionnels dans les classes ; les académies les ont parfois nommés « chargés de mission partenariats économiques ».       

Ils répondent aux sollicitations d’associations, de fondations créées à l’initiative des entreprises : certaines proposent des interventions dans les classes (100 000 entrepreneurs, la fondation KPMG) d’autres des outils de pédagogie active autour de la création d’entreprise (EPA, Entrepreneurs Demain !).

Ils ne demandent pas à ce que l’on parle d’eux, car ils agissent dans l’intérêt de leurs élèves. Pour autant, leur témoigner un peu d’attention ne peut que les aider dans notre société où la médiatisation est si forte et la critique du système éducatif si facile. Reconnaître leurs actions pour rapprocher le monde de l’éducation du monde de l’entreprise ne peut que les conforter dans une démarche souvent difficile en interne (certains collègues ne partagent pas leur vision), et même en externe (les entreprises ne répondent pas toujours à leurs sollicitations de création de partenariats).

Valoriser ces démarches et les encourager, c’est la mission que s’est donnée l’association Rencontres Entreprises Enseignants, créée à Créteil, par Véronique Blanc et des collègues d’économie gestion, rejoints par des enseignants d’autres disciplines, des personnels de direction, des entrepreneurs puis soutenus par la fondation Entreprendre et d’autres associations comme Parrainer La Croissance.

R2E, à travers son site internet, présente les acteurs de la relation école entreprise qui proposent des stages enseignants, des visites d’entreprises, des interventions de professionnels en classe et des pratiques pédagogiques novatrices.

R2E développe des outils pédagogiques innovants en partenariat avec les entreprises et organise des journées de rencontres entre les deux mondes. Une rencontre a lieu à Clichy le 7 avril au lycée René Auffray avec un public d’enseignants d’économie gestion, de SES, d’histoire géographie, de SVT, de mathématiques, et des conseillers d’orientation sur le thème « Apprendre, entreprendre et innover pour relever les défis socio-économiques et environnementaux du XXIème siècle ». A l’image de cette journée d’échanges et d’actions pédagogiques concrètes, avec de nombreux acteurs (inspecteurs, entrepreneurs, représentants d’associations, enseignants de différentes disciplines) R2E souhaite contribuer à faire tomber les représentations stéréotypées, et accompagner les enseignants dans leur sensibilisation des jeunes au monde économique et à l’entrepreneuriat.

Les politiques de tout bord ont développé une culture des « mesures ». A chaque problème remonté par l’actualité, la mesure en réponse est immédiate, déconnectée de toute réflexion globale, d’ensemble. La mesure est devenue la « cloison porteuse » des immeubles du 21ème siècle. La petite chose frêle est présentée à tous comme le mur porteur qui était lui la résultante de calculs précis et le fruit d’une vision d’ensemble.

Or notre pays a besoin de changer de culture. Cette culture pour être partagée doit être commune. A tous. La seule chance que cette communauté de pensée puisse émerger, sans gommer la diversité et en valorisant les différences d’approche, fondement de la démocratie, c’est de l’insuffler dans l’éducation nationale. En ouvrant les perspectives de nos élèves, de nos enfants. Ces perspectives ce sont les enseignants qui peuvent les ouvrir. Ils sont donc la clé de voute d’un changement de culture. L’alpha d’une ouverture nécessaire au rebond de notre pays.

La clé de cette porte à ouvrir, c’est l’échange, le dialogue, l’ouverture. Seule ces qualités débouchent sur la compréhension et la collaboration. C’est en frottant les mondes de l’éducation et de l’entreprise que l’étincelle jaillira et éclairera notre vision de l’entrepreneuriat. Une vision qui changera durablement notre société au profit de tous. Une collaboration et non un asservissement de l’un à l’autre.

Rapprocher ces mondes est une œuvre de santé publique. Car elle véhicule auprès de tous, ces valeurs qui entourent l’entrepreneuriat auprès de nos professeurs et de nos enfants. L’autonomie, la responsabilité, l’envie de réussir, de repousser les frontières, les limites, le bonheur d’exprimer sa passion et d’en faire son quotidien. C’est l’occasion de rapprocher des mondes qui souvent se soupçonnent, au mieux, d’ignorance ou de mépris. Leur rencontre, au travers de ces expériences, prouve, une fois de plus, que le dialogue, la rencontre est le remède à toutes les incompréhensions. Les résultats produits par ces rencontres sont spectaculaires. Pas seulement pour les professeurs. Tout autant pour les entrepreneurs. Chacun doit comprendre le contexte de l’autre et sa vie quotidienne, afin de juger objectivement. La main tendue devient alors le trait d’union que toute la société attend.

La relation école entreprise cause nationale, voici une belle déclaration qui vaut d’être entendue de tous…

Pour plus d'information, cliquez ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !