En cas de sanctions économiques majeures de l'UE, la Russie sortira perdante | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
En cas de sanctions économiques majeures de l'UE, la Russie sortira perdante
©Stratfor

Le graphique du jour

En cas de sanctions économiques majeures de l'UE, la Russie sortira perdante

Obama et l’Union européenne d’un coté, et Poutine de l’autre se sont lancés dans une course aux sanctions symboliques et économiques suite à l'annexion de la Crimée passant dans le giron russe. Mais les États-Unis ne représentent que peu de choses (moins de 5%) dans le commerce extérieur de la Russie. Les exportations de cette dernière sont destinées à 55% à l’Union européenne. A quoi ajouter encore 12% en direction des autres pays de l’Europe centrale et de l’Est. Pour faire simple, les sanctions économiques semblent certes être le bon levier pour faire pression sur Moscou, mais elles doivent être prises surtout par l’Union Européenne. Si l’Union dépend des exportations russes pour 30% de son gaz, la Russie a bien plus à perdre dans cette guerre économique.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
   

Destination des exportations russes

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !