Dette et déficit public : les Français n’ont jamais été aussi peu nombreux à se dire prêts à faire des efforts pour redresser les comptes du pays | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Dette et déficit public : les Français n’ont jamais été aussi peu nombreux à se dire prêts à faire des efforts pour redresser les comptes du pays
©JOEL SAGET / AFP

Après moi, le déluge

Dette et déficit public : les Français n’ont jamais été aussi peu nombreux à se dire prêts à faire des efforts pour redresser les comptes du pays

Un sondage Ifop-Fiducial pour la Fondation Concorde montre que seuls 40% des Français pensent que l'exécutif parviendra à baisser la dette publique d'ici la fin du quinquennat, et seuls 40% sont prêts à faire des efforts (contre 67% en juillet 2012).

 Ifop

Ifop

L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.

Voir la bio »
Fondation Concorde

Fondation Concorde

La Fondation Concorde est un think tank français fondé en 1997, présidé par Michel Rousseau (professeur associé à l'Université Paris-Dauphine). Tournée prioritairement vers les TPE/PME et l’industrie, elle a pour préoccupation permanente la compétitivité des entreprises et l'entrepreneuriat, tout en exigeant un Etat allégé et la réduction de la dépense publique.

Voir la bio »
  1. Alors qu’ils se déclarent inquiets en pensant au déficit public et à la dette de l’Etat (à 75%), les Français n’ont jamais été aussi peu à se dire prêts à faire des efforts pour redresser les comptes du pays : ceux-ci représentent à peine 40% aujourd’hui, alors qu’ils étaient 49% en juillet 2017 et jusqu’à 67% en juillet 2012. Face à ce constat, la marge de manœuvre de lutte contre la dette semble être du côté de la dépense publique. A cet égard, 48% des Français estiment que la santé publique est le domaine prioritaire où il faut améliorer l’efficacité de la dépense, devant l’éducation (37% de citations), les politiques de l’emploi (36%) et la sécurité intérieure (30%). Dans ce contexte, 45% des personnes interrogées s’attendent à ce que le Président de la République et le Gouvernement parviennent à faire diminuer la dépense publique d’ici à la fin du quinquennat, et 40% pronostiquent une baisse de la dette publique.

  2. Cliquez sur les images pour les agrandir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !