Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
©GREG WOOD / AFP

Environnement

Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?

Des requins blancs nagent de plus en plus le long de la côte est américaine, surtout dans les eaux du Massachusetts. Nicolas Ziani, scientifique référent du Groupe Phocéen d'Etude des Requins estime qu'il ne faut pas redouter la même chose dans les eaux françaises.

Nicolas Ziani

Nicolas Ziani

Nicolas Ziani est président du Groupe Phocéen d'Etude des Requins.

Voir la bio »

Atlantico : Cette surpopulation de requins inquiètent beaucoup les américains. Comment expliquer leur présence au large des côtes est américaines ? Est-ce à cause d'une surpopulation de phoques qui attirent les prédateurs ?

Nicolas Ziani : Géographiquement, si on regarde du Massachusetts jusqu'à la Nouvelle Écosse, il y a des zones qui sont bien connu pour être des « nursery » des phoques gris. De grosses populations s'installent saisonnièrement dans cette zone et c'est donc un parfait terrain de chasse pour les grands requins blancs. Les phoques gris sont la principale source de nourriture de ces prédateurs puisque énergétiquement parlant ils sont intéressant pour eux.

Je pense que cette population de requins était en déclin depuis plusieurs années dans ce secteur d'eau froide (le requin n'est pas amateur des eaux des tropiques). Elle a donc migré sur les cotes américaines et il se peut qu'il y ait des confusions entre les proies naturelles et l'Homme, qui n'est pas une proie naturelle du requin. Il est certain que depuis quelques années, il y a de plus en plus d'attaques de grands requins blancs dans la zone est américaine.

Faut-il redouter la même chose en Europe ?

Pas du tout, parce que le grand requin blanc est devenu pratiquement une espèce éteinte dans nos eaux françaises. Nous avons seulement eu des cas de requin mako qui n'ont pas le même régime alimentaire puisqu'ils se nourrissent seulement de poissons. Ce n'est pas dangereux pour l'homme, ils ne sont pas aussi opportunistes que les grands requins blancs qui restent tout de même sélectifs en terme d'alimentation.

Qu'est-ce qui fait que les requins s'aventurent rarement dans nos eaux ?

Depuis le Moyen-age, on a pu recenser une soixantaine de requins blancs dans les zones maritimes françaises, en particulier en Méditerranée. Il y a un siècle, il y avait encore une population spécifique de requin blanc en Méditerranée qui vivaient en Adriatique donc entre l'Italie, la Grèce, la Croatie. C'est finalement une population qui s'est éteinte à cause de captures accidentelles, surtout en Croatie. On en aperçoit encore quelques spécimens isolés dans la Méditerranée, surtout du côté de l'Algérie mais ce n'est plus du tout la même population. Le grand requin blanc est en sérieux danger d'extinction dans le monde.   

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !