De Gaulle et Bonaparte: mythe et réalité de deux héros (si) Français | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
De Gaulle et Bonaparte: mythe et réalité de deux héros (si) Français
©

Radio Atlantico

De Gaulle et Bonaparte: mythe et réalité de deux héros (si) Français

Il nous est nécessaire parfois d’avoir recours à des personnages qui, dans notre histoire, sont des sauveurs. Ces héros qui, pendant des décennies peuplaient les pages de nos manuels scolaire et que l’on est bien en peine de retrouver aujourd’hui. Avec Patrice Gueniffey, directeur d’études à l’EHESS, Storiavoce vous propose de partir à la découverte de deux d’entre eux : Napoléon et De Gaulle. Une émission présentée par Christophe Dickès.

Storiavoce Storiavoce

Storiavoce Storiavoce

Storiavoce est une radio web francophone dédiée à l’histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine, au mouvement des idées politiques et à l’histoire de l’Art. Elle vise à mettre en lumière les événements majeurs de l’Histoire, auxquels sont associées des grandes figures, ainsi que les grands courants intellectuels. Pour cela, elle donne la parole aux meilleurs spécialistes des sujets abordés. Storiavoce est une marque l’association Voxistoria fondée par Christophe Dickès

Voir la bio »
Christophe Dickès

Christophe Dickès

Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à la papauté (L’Héritage de Benoît XVI, Ces 12 papes qui ont bouleversé le monde). Il est enfin le fondateur de la radio web Storiavoce consacrée uniquement à l’histoire et à son enseignement.

 

Voir la bio »

Au XIXe siècle, Joseph de Maistre, qui aimait la France, écrivait sur nous les mots suivants : « Le caractère français n’est pas susceptible d’une marche uniforme et continue. Cette obstination imperturbable avec laquelle l’Anglais ou l’Allemand marchent à leur but, sans tomber ni se détourner, n’est pas à l’usage des Français. Chez eux, c’est-à-dire chez nous Français, l’abattement succède à l’enthousiasme et les bévues aux grands coups politiques. Le vaisseau de l’Etat, ne vogue pas sur une mer tranquille : il est tantôt aux nues et tantôt dans l’abîme. De là ces hauts et ces bas, ces alternatives de gloire et d’humiliations si communes dans l’Histoire de France. » De Maistre aurait pu ajouter à ces mots l’idée que, parce que nous aimons vivre sur une mer agitée, il nous est nécessaire parfois d’avoir recours à ces personnages qui, dans notre histoire, sont des sauveurs. Ces héros qui, pendant des décennies peuplaient les pages de  nos manuels scolaire et que l’on est bien en peine de retrouver aujourd’hui… De Vercingétorix à Jeanne d’Arc, de Du Guesclin à François Ier… Mais surtout Louis XIV qui, avec Napoléon et le général de Gaulle, semblent tous les dominer. Pourquoi cela sinon parce que notre pays n’est ni plus ni moins, avec l’Angleterre, qu’un Etat nation depuis bien longtemps et que ces trois hommes, en leurs temps, surent incarnent à la fois l’un et l’autre, l’Etat et la nation. Avec Patrice Gueniffey, Storiavoce vous propose de partir à la découverte de deux d’entre eux : Napoléon et De Gaulle. Et à travers eux, de mieux comprendre ce concept si Français du sauveur. Une émission présentée par Christophe Dickès.

L’invité: Patrice Gueniffey est directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond-Aron. Il a notamment écrit un Bonaparte, qui a été unanimement salué par la critique et qui a reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon, et a dirigé (avec Thierry Lentz) l’ouvrage collectif La Fin des Empires (Perrin/ Le Figaro Histoire). Il vient de publier Napoléon et De Gaulle, deux héros français aux éditions Perrin.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !