Dans certains supermarchés, les produits grecs se vendent dorénavant sans la croix ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Dans certains supermarchés, les produits grecs se vendent dorénavant sans la croix !
©LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Qu'ils aillent se faire… par les Turcs !

Dans certains supermarchés, les produits grecs se vendent dorénavant sans la croix !

Le symbole est semble-t-il, de nature à décourager de nombreux consommateurs. Et les grandes surfaces tiennent à leurs consommateurs.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Santorin est une des iles les plus séduisantes des Cyclades. Des maisons blanches et bleues. Des monastères et des églises des mêmes couleurs et d'une grâce infinie. La plus belle et la plus attachante des images de la Grèce.

LIDL* est une des enseignes européennes les plus connues. Elle est sensiblement moins chère que les autres et attire donc une clientèle pas très fortunée. Lidl vend des produits grecs : moussaka, tzatzikis, olives noires et vertes, fromages de brebis. Certains de ces produits sont recouverts d'un emballage spécifique qui les rend on ne peut plus reconnaissables : une église de Santorin.

La direction de LIDL aime certainement cet emballage mais pourtant elle a jugé nécessaire de le modifier. Les églises de Santorin sont toujours là mais amputées de leurs croix ! Ca fait jaser. Et même ça fait un peu scandale.

LIDL se défend en disant ne vouloir "choquer personne". Et qui pourrait être choqué par ces croix qu'on a supprimées ? On a cherché. Les juifs, les bouddhistes, les shintoïstes, les athées ? Non. On a trouvé : les fidèles d'une religion qui occupe beaucoup de place dans les médias et pas toujours la plus glorieuse.

En dépit des apparences, nous ne pensons pas qu'il faut voir là une soumission à l'islam. Si soumission il y a, c'est une soumission au fric ! En effet il faut vendre. Vendre le plus possible. Qui peut négliger un marché d'un milliard de consommateurs ? Qui peut ignorer que nombre de musulmans, aux revenus plutôt modestes, vont faire leurs courses chez LIDL ?

Les dirigeants de l'enseigne pensent sans doute que ces consommateurs-là ont le palais extrêmement délicat. Que pour eux les olives recouvertes de l'image d'une église chrétienne auront un gout amer. Que le fromage de brebis aura un gout acide. Que la moussaka sera aigre.

Nous faisons entièrement confiance à Lidl qui doit bien connaitre ses clients. Nous nous permettons toutefois de signaler gracieusement à cette grande enseigne un manquement qui a échappé à sa vigilance. Sur les célèbres produits de la Mère Poulard (galettes, bonbons) figure toujours le Mont- Saint-Michel. Avec une orgie de croix. C'est pas bien ça…

* merci de n'y voir aucune publicité.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !