CultivonsNous.tv, le Netflix de l'agriculture et de l'alimentation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
CultivonsNous.tv, le Netflix de l'agriculture et de l'alimentation
©Capture d'écran CultivonsNous.TV

Agriculture

CultivonsNous.tv, le Netflix de l'agriculture et de l'alimentation

Edouard Bergeon, le réalisateur d'Au Nom de la terre, lance CultivonsNous.tv, une chaine thématique sur l'agriculture, le bien-manger et la transition écologique. Elle propose moult programmes pour mieux comprendre et apprécier le cheminement du champ à l'assiette.

Antoine Jeandey

Antoine Jeandey

Antoine Jeandey est journaliste et auteur de « Tu m’as laissée en vie, suicide paysan veuve à 24 ans ».

Voir la bio »
 WikiAgri

WikiAgri

WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les articles partagés sur Atlantico sont accessibles au grand public, d'autres informations plus spécialisées figurent sur wikiagri.fr

Voir la bio »

Edouard Bergeon n'est pas seulement un réalisateur de talent capable de reproduire les vérités du monde agricole parce que lui-même fils de paysan. Il s'engage. Ses documentaires puis son premier film au cinéma Au nom de la terre en témoignent, il a un message. A travers sa propre histoire que tout le monde connait désormais, il veut intervenir pour améliorer la condition humaine des travailleurs de la terre. Avec Guillaume Canet, acteur vedette du film et depuis engagé dans la même démarche, il avance ainsi pas à pas en espérant faire bouger les lignes : son film est directement à l'origine d'une mission d'information au Sénat puis une autre à l'Assemblée sur le suicide agricole. Il prône une agriculture à la fois plus respectueuse des hommes et plus écologique.

Guillaume Canet, parrain bénévole de CultivonsNous.tv

Cette connivence sur le sujet avec Guillaume Canet donne aux projets portés par Edouard Bergeon une autre dimension. La célébrité de l'acteur (qui n'empêche en rien le citoyen concerné) donne une image de suite plus ouverte aux médias aux propositions développées. C'est ainsi que Guillaume Canet parraine, bénévolement, le tout nouveau projet d'Edouard Bergeon : CultivonsNous.tv. Il s'agit d'une chaine thématique, sur internet, de vidéos à la demande. Sur le modèle de Netflix en quelques sortes. La chaine est payante (4,99 € par mois) avec une partie gratuite.

"A travers ces films que je sélectionne moi-même, explique Edouard Bergeon à WikiAgri, je veux montrer ce qu'est l'agriculture d'aujourd'hui, et aussi les tendances et ses enjeux. Celui qui s'abonne s'informe sur les modes de culture et les évolutions liées aux attentes sociétales – notamment en matière d'utilisation de pesticides –, mais aussi sur le bien-manger, nous allons du champ jusqu'à l'assiette."

Pour les débuts de la chaine, ouverte officiellement depuis le mercredi 28 avril 2020, 80 programmes représentant plus de 50 heures à visionner sont disponibles. Evidemment, ce programme va s'étoffer rapidement, et au fur et à mesure.

Six rubriques pour commencer

Les métrages, courts, moyens et longs, sont proposés selon six rubriques :

- Ceux qui nous nourrissent
- Ma vie de paysan 2.0 (partie gratuite accessible sans abonnement)
- Dans quel monde vit-on ?
- Pêcheurs du monde (la pêche n'est pas oubliée, à travers ceux qu'Edouard Bergeon appelle "les agriculteurs de la mer")
- Ce qu'on boit
- Ce qu'on mange.

La partie "Ma vie de paysan 2.0" reprend (et rassemble en un seul lieu donc) plusieurs vidéos des Youtubeurs agricoles.

L'association Solidarité Paysans bénéficiaire de l'opération

L'abonnement mensuel coûte donc 4,99 € (il existe une promotion de lancement pour six mois à un tarif global réduit). Sur ces (presque) 5 €, 1 € va à destination de l'association Solidarité Paysans, association très active pour aider les agriculteurs en difficulté pour les aider dans les différentes démarches d'accès aux dispositifs sociaux. Soit 20 % des recettes de la chaine ! "Les abonnements sont notre seule recette, précise ainsi Edouard Bergeon. Pas de publicité, nous tenons à rester totalement indépendants dans le choix des contenus que nous proposons à nos abonnés."

Une recette qui, bien sûr, sera délestée des droits aux auteurs des vidéos disponibles sur la chaine.

La bande-annonce vidéo de CultivonsNous.tv

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !