Coup d’Etat militaire au Mali : ainsi nous découvrons, avec plaisir, qu’il existe une armée malienne… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
soldats maliens militaires coup d'état Ibrahim Boubacar Keita
soldats maliens militaires coup d'état Ibrahim Boubacar Keita
©STRINGER / AFP

Dieu que la guerre est jolie

Coup d’Etat militaire au Mali : ainsi nous découvrons, avec plaisir, qu’il existe une armée malienne…

Jusqu’à hier on l’ignorait. Enfin elle a accepté de se montrer pour notre plus grand bonheur.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Sur les sites anti-colonialistes et anti-esclavagistes on dénonce régulièrement le rôle de la France en Afrique. Nous exploitons les pays de ce malheureux continent. Nous tirons les ficelles des gouvernements en place qui nous sont assujettis. Nous sommes toujours là-bas, bien que dissimulés, une puissance coloniale.

Or nous sommes heureux de vous apprendre que le Mali pays est un pays indépendant : il gère ses affaires comme bon lui semble. La preuve : l’armée malienne a consenti à sortir de ses casernes, où elle sommeillait confortablement et à l’abri de toute incivilité, pour renverser le président Keita. Vive l’armée malienne, vive le Mali !

La France, rhétorique obligée, « condamne fermement » le coup d’Etat. La communauté internationale joue la même partition et s’indigne. Allons-nous envoyer là-bas des troupes pour remettre au pouvoir le président renversé ?

Ce ne sera pas nécessaire : 5.100 soldats de l’opération Barkhane opèrent déjà au Mali contre les djihadistes. Vont-ils ramener à la raison les mutins ? Certainement pas. Car, bien sûr, nous n’avons pas à nous  immiscer dans les affaires intérieures de ce pays indépendant (merci de ne pas rire).

Sans les soldats de l’opération Barkhane le drapeau vert du prophète flotterait depuis longtemps sur Bamako. Mais à quoi sert alors l’armée malienne ? Eh bien elle fait des coups d’Etat, une activité pour laquelle elle a toutes les qualités requises. Car combattre quelques centaines de djihadistes c’est très dangereux et ça peut faire mal. L’armée malienne est « forte » de 16.000 hommes. « Forte » est juste là parce que c’est l’expression consacrée. 16.000 hommes pour une population de 19 millions d’habitants ! Ça en dit long sur les aptitudes guerrières et patriotiques des Maliens.

Pourtant les soldats maliens touchent une solde (seulement quand elle ne va pas directement dans les poches des gouvernants). Cette solde c’est nous qui la payons. La guerre, c’est nous qui la faisons. Nous vous l’avons dit et nous vous le répétons : le Mali est un grand pays indépendant avec une belle armée dont le savoir-faire – très particulier il est vrai – est unanimement salué.

Ps : Il nous faut être juste avec l’armée malienne. Elle dispose quand même de plusieurs appareils de chasse. Ils sont pilotés par des mercenaires ukrainiens. Rappelons que le Mali est indépendant depuis 1958. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !