Contreparties du Pacte de responsabilité : les négociations au point mort... et les 9 autres infos éco du jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande et son ministre du Travail Francois Rebsamen.
François Hollande et son ministre du Travail Francois Rebsamen.
©Reuters

Les 10 infos éco du jour

Contreparties du Pacte de responsabilité : les négociations au point mort... et les 9 autres infos éco du jour

1. Contreparties du pacte de responsabilité : les négociations au point mort. Sur le papier, Mercredi devait être la grande journée de négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les contreparties de ce pacte voulu par le Président. Le ministre du Travail avait réuni une cinquantaine de représentants des grandes branches professionnelles afin de discuter des compensations à apporter aux baisses de charges. En réalité, une seule branche celle de la chimie, sur les 700 concernés a signé un accord. Une "réunion constructive", "significative", une "réussite" s'est pourtant félicité François Rebsamen en conférence de presse. 

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]



2. Déficit : Bruxelles ni convaincu, ni satisfait par les engagements français. Mercredi, Michel Sapin annonçait une forte dégradation des finances publiques et un renoncement à ramener le déficit public à 3% avant 2017. Depuis Bruxelles hausse le ton, "il est évident que ce n'est pas conforme aux recommandations adoptées (...) en juin 2013", a déclaré Simon O'Connor, porte-parole de la Commission, dans un communiqué.

3. CGT : Thierry Lepaon reconnait "un durcissement" face au gouvernement. Le leader syndical, interrogé par l’Humanité Dimanche, relate également sa rencontre avec Emmanuel Macron estimant qu’il est "enfermé dans une logique d'austérité, celle du gouvernement loin des réalités économiques. J'ai du mal à comprendre que ce gouvernement reprenne à son compte les arguments du patronat."

4. Twitter veut lever 1,3 milliard d’euros. Le site de micrblogging prévoit deux émissions de 650 millions de dollars. La première à échéance 2019 et l’autre à 2021 via l'émission d'obligations convertibles.

5. L’Assemblée Nationale va se pencher sur les tarifs de l’électricité. Les députés français vont créer une commission d'enquête parlementaire afin de comprendre pourquoi les décrets sur les tarifs de l’électricité subissent des annulations du Conseil d'État au motif qu'ils ne reflètent pas les coûts de production d'EDF, comme la loi le réclame.

6. Grève des pilotes de Lufthansa : 140 vols annulés. Pour la troisième fois, les pilotes de la compagnie furent en grève mercredi concernant leur régime de préretraite. La compagnie aérienne allemande a annulé 140 vols court et moyen-courriers.

7. Non, Alexandre Bompard n’est pas candidat à la présidence de France Télévisions. L’actuel patron de la FNAC a indiqué, une nouvelle fois, sa position : "Les choses sont claires : je ne suis pas candidat à la présidence de France Télévisions et ne le serai pas plus demain" a-t-il dit à Reuters. Pour remplacer Rémy Pfimlin, les spécialistes laissaient entendre une possible candidature de l’ex-patron d’Europe 1.

8. Kingfisher nomme la patronne de Castorama France à sa tête. C’est donc une française, Véronique Laury, qui prendra la direction du numéro 1 du bricolage en Europe. A 49 ans, elle devra développer les enseignes Screwfix, Brico Dépôt, poursuivre la croissance de Castorama et reprendre en main l'enseigne Mr. Bricolage dont l'acquisition se terminera en début d’année.

9. Robin Leproux prêt à quitter M6. Le vice-président du directoire du groupe et patron de M6 Publicité pourrait partir prochainement. Selon Le Figaro, il aurait même remis sa démission au président, Nicolas de Tavernost, qui vient d’être reconduit jusqu’en 2018. La raison ? Robin Leproux aurait voulu lui succéder plus rapidement explique le journal.

10. Google son propre "Skype". Le géant américain du web a annoncé qu’il permet désormais de passer de passer des appels depuis l’application Hangouts. Jusqu’alors, il s’agissait seulement d’un système de messagerie.

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !