"Un conjoint peut vous faire perdre la présidentielle !" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Les conjoints joueront-ils un rôle en 2012 ?
Les conjoints joueront-ils un rôle en 2012 ?
©

Affaire Aubry

"Un conjoint peut vous faire perdre la présidentielle !"

Les rumeurs contre Jean-Louis Brochen, l’époux de Martine Aubry depuis 2004, relancent le débat sur le rôle du compagnon de l'homme ou la femme politique en campagne. Les conjoints joueront-ils un rôle en 2012 ?

Thierry  Saussez

Thierry Saussez

Thierry Saussez est l'ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy. Ancien Président de l'agence Image et Stratégie Europe, il est l'auteur du livre Les deux corps du Président, publié en mai 2013 (Rober Laffont).

 

Voir la bio »

Atlantico : Avec les rumeurs qui fleurissent sur les conjoints comme dans l’affaire Martine Aubry, pensez-vous que les compagnons des candidats vont avoir un rôle important dans la campagne ?

Thierry Saussez : Comme dans tous les couples, et pas qu’en politique, quand l’un ou les deux conjoints ont une vie professionnelle active, la question de l’équilibre dans sa vie personnelle et familiale se pose évidemment. C’est encore plus le cas dans un métier haletant, prenant et plutôt déséquilibrant. 

Dans ce monde des médias, où l'instantanéité est accentuée par Internet, on a tendance à aller vers une plus grande confusion entre vie publique et vie privée : on décontextualise les choses et on rend confus la différence entre l’information, la conversation et la communication. Ainsi se développe la rumeur : il n’existe plus de carrière publique dans laquelle on n'a pas à affronter une difficulté, voire une crise.

Face à cela, le conjoint joue un rôle important. En premier lieu car il peut être concerné lui-même par la rumeur, la difficulté ou la crise. Mais aussi parce qu'il prend de plein fouet les mises en causes de son conjoint. Il s'agit donc de traverser ces difficultés avec la solidité d’un couple. Le conjoint a sans doute un rôle de rééquilibrage. Il permet aussi au politique de rester les pieds sur terre.

Conseilleriez-vous aux candidats de communiquer sur leur conjoint ?

Ce que je ne ferais pas, c’est de conseiller à Martine Aubry d’aborder la campagne sur la défensive, en commençant à mettre en avant les difficultés et les rumeurs. On ne commence jamais une campagne qui consiste à mobiliser les Français en étant sur la défensive et en donnant corps à la rumeur ! Des tas de gens ont appris grâce à elle, les petites histoires qui courraient à son propos depuis longtemps. 

Si à la moindre difficulté, il faut en emplir les médias, on se détourne de ses idées et de son projet. Je ne fais pas un reproche sur le plan politique ou partisan, comme a pu le faire Jean-François Copé. Je parle en spécialiste de la communication et de la gestion de crise.

On doit soigner l'image de son conjoint ?

Ce qui est sûr c'est qu'on ne doit pas alimenter la confusion entre vie publique et vie privée. La campagne ne se fait pas dans Voici, Gala, Closer, même si des images volées circuleront toujours, tout comme existera la chasse à ce qu’a fait le conjoint il y a dix ou quinze ans. On peut trouver cela désolant et regrettable. Mais c'est une réalité.

Cela ne signifie pas pour autant qu'on doit mettre les conjoints de côté. On doit inventer un rôle au conjoint dans la campagne qui corresponde à l’image que veut donner le candidat de lui-même. Carla Sarkozy ne vient pas empiéter sur le domaine présidentiel, mais elle tient une place et s’exprime avec équilibre. On peut mettre ce modèle en œuvre dans d’autres couples politiques.


Justement, puisque vous parlez de Nicolas Sarkozy, sa précédente femme n’était-elle pas plus difficile à gérer ?

Cécilia a été gérable pendant des années. Mais, à un certain moment, quand le couple traverse des difficultés, comme dans tous les couples, les choses deviennent extrêmement compliquées à gérer. Des centaines de milliers de couples traversent cela.


Un conjoint fait-il gagner des points dans les urnes ?

Ce qu’on peut dire c’est qu’un conjoint peut en faire perdre !


Pensez-vous que tous les candidats, comme Ségolène Royal ou François Hollande, vont devoir présenter leur conjoint ?

Je ne dis pas qu’il faut le faire. Mais dans l'univers des médias tel qu'il existe aujourd'hui, la chasse va s’ouvrir... A un moment donné, il faut jouer la transparence. Sinon, c’est le risque d’entrer dans un feuilleton dont vous aurez du mal à sortir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !