Comment surviennent les "moonbow", ces arcs-en-ciel projetés par la Lune appréciés des photographes ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Lorsqu'ils apparaissent aux yeux de quelques baroudeurs nocturnes, ils n'offrent pas un spectre de couleur aussi vaste que ceux projetés directement par le soleil, mais un arc de cercle blanc qui, en fendant la noirceur de la nuit, est beau à voir.
Lorsqu'ils apparaissent aux yeux de quelques baroudeurs nocturnes, ils n'offrent pas un spectre de couleur aussi vaste que ceux projetés directement par le soleil, mais un arc de cercle blanc qui, en fendant la noirceur de la nuit, est beau à voir.
©Dumgoyach

Moonbow

Comment surviennent les "moonbow", ces arcs-en-ciel projetés par la Lune appréciés des photographes ?

En ce mois d'octobre 2016, un cliché publié sur les réseaux sociaux a attiré l'attention : celui d'un arc-en-ciel lunaire, autrement appelé "moonbow", capturé un soir dans le comté de Yorkshire, au nord de l'Angleterre. Un phénomène météorologique rarissime.

Vous ne risquez pas d'en voir tous les jours – ou plutôt toutes les nuits. Les arcs-en-ciel lunaires, appelés "moonbows" par nos voisins anglophones, sont des phénomènes météorologiques rares et majestueux. Le 16 octobre au soir, le photographe britannique Ben Gwynne a capturé l'instant présent en prenant en photo un arc-en-ciel projeté par la lune dans le ciel du comté de Yorkshire, au nord de l'Angleterre. Le cliché a suscité l'admiration, au point que plusieurs médias ont décidé d'en parler. La BBC y a consacré un article.

Les arcs-en-ciel lunaires ne sont, en soi, pas si extraordinaires que cela. Ils se forment de la même manière que leurs cousins plus classiques, projetés par la lumière du soleil à travers l'humidité ambiante, à la différence près que la lumière est cette fois renvoyée par la Lune. Pour autant, vous n'en verrez pas souvent, puisqu'ils sont bien moins visibles. Lorsqu'ils apparaissent aux yeux de quelques baroudeurs nocturnes, ils n'offrent pas un spectre de couleur aussi vaste que ceux projetés directement par le soleil, mais un arc de cercle blanc qui, en fendant la noirceur de la nuit, n'en reste pas moins exceptionnellement beau. Voici le cliché capturé par Ben Gwynne. En raison de l'assez grande luminosité, on peut ici distinguer assez nettement les couleurs classiques de l'arc-en-ciel.


Le tableau de Caspar David Friedrich © Wikimedia Commons

Si vous voulez observer un de ces arcs-en-ciel de vos propres yeux, voici quelques conseils : allez à la campagne afin que le ciel soit dépourvu de pollution lumineuse due aux éclairages publics et à la pollution, une nuit de pleine lune afin que la lumière projetée soit plus puissante. Veillez à ce qu'il y ait suffisamment d'humidité dans l'atmosphère ; les nuits brumeuses sont parfaites pour cela. Enfin, il faut que la lumière de la lune soit suffisamment puissante pour percer les nuages d'humidité et se magnifier au travers des milliers de particules d'eau flottant dans l'air. Comme le signaleCNN, la nuit du 14 novembre 2016 donnera lieu à la plus grosse super lune (c’est-à-dire une pleine lune à distance minimale avec la Terre) que nous pourrons voir depuis le début du XXIème siècle. Ce qui pourrait occasionner un de ces arcs-en-ciel lunaires. Il serait dommage de ne pas en profiter.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !