Comment le PCF (Parti communiste français) est en passe de devenir le PCP (Parti communiste palestinien)… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Comment le PCF (Parti communiste français) est en passe de devenir le PCP (Parti communiste palestinien)…
©Reuters

Mue

Comment le PCF (Parti communiste français) est en passe de devenir le PCP (Parti communiste palestinien)…

Il s’agit d’une opération de survie. Le parti de Pierre Laurent en sortira un peu plus jeune mais encore plus moche.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Elle était la vedette incontestable de la fête de l’Huma. Son nom : Ahed Tamimi. Mais elle est plus connue sous l’appellation « d'icône palestinienne » et de « Jeanne d’Arc de Palestine ». C’est comme ça que l’Humanité, pour laquelle rien d’excessif n’est assez excessif, l’a baptisée un jour. Les autres médias ont paresseusement copié sur l’Huma

La jeune fille – elle a 17 ans – a été filmée en train de gifler un soldat israélien qui, obéissant aux consignes de l’armée, n’a pas bronché. Quelques jours plus tard, elle a été arrêtée et condamnée à six mois de prison. Cette abomination sioniste a aussitôt fait hurler nombre de médias et d’organisations françaises.

La vidéo a fait d’elle, selon les termes convenus des réseaux sociaux, une « icône ». Comme la pucelle d’Orléans, la « Jeanne d’Arc palestinienne » entend des voix. Pour elle c’était celle d’Allah. Jeanne d’Arc voulait bouter les Anglais hors de France. Sa jeune émule palestinienne veut bouter les Juifs hors de Palestine. Et comme elle n’aime pas les compromis les chasser également d’Israël.

Pour parvenir à cette issue désirée la délicieuse et fragile Jeanne d’Arc a lancé des appels, largement relayés sur la toile, à utiliser les couteaux, les bombes, les kalashs, les attentats suicides contre les occupants abhorrés. Comme c’est une icône, BFM TV n’a pas pu faire autrement que d’aller l’interviewer. Et comme c’est une icône qui doit rester pure et virginale la chaîne a, au montage, supprimé tous les passages contenant les appels aux meurtres émanant de la tendre jeune fille.

Une icône c’est bon et vital pour le PCF. Pierre Laurent n’est pas très glamour. Il n’a même pas le talent oratoire de Mélenchon. Quant aux grands ancêtres, Marx, Engels, Lénine et Staline, ils sont passablement démonétisés.

Le Parti communiste français n’est plus qu’une pauvre vieille chose. Ce qui lui reste d’électeurs tiendrait aisément dans une cabine téléphonique. Mais il conserve quelques places fortes conquises grâce au soutien des socialistes des villes de banlieue avec une population qui n’aime ni Israël, ni les Juifs.

Les votes des cités sont essentiels pour le PCF qui espère encore sauver quelques meubles. C’est à cela que sert la « Jeanne d’Arc palestinienne ». Il lui faut encore faire quelques pas à faire pour que tout soit parfait. Troquer le drapeau rouge pour le drapeau vert ! Supprimer le mot « français » de PCF. « Français » ça a des allures identitaires et nationalistes. « P » comme Palestinien ouvrira la voie à des lendemains prometteurs et métissés.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !