Comment Alain Juppé prévoit d'occuper son été pour contrer les cartes postales que Nicolas Sarkozy pourrait bien envoyer aux Français depuis le Cap Nègre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Comment Alain Juppé prévoit d'occuper son été pour contrer les cartes postales que Nicolas Sarkozy pourrait bien envoyer aux Français depuis le Cap Nègre
©Reuters

Sous le soleil exactement

Comment Alain Juppé prévoit d'occuper son été pour contrer les cartes postales que Nicolas Sarkozy pourrait bien envoyer aux Français depuis le Cap Nègre

Un voyage dans le Pacifique, quelques rencontres avec des personnalités étrangères, Alain Juppé tente d'organiser son été pour faire face à Nicolas Sarkozy qui depuis le Cap Nègre ne va cesser d'envoyer des cartes postales aux Français.

Christelle Bertrand

Christelle Bertrand

Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande, François Bayrou ou encore Ségolène Royal.

Son dernier livre, Chronique d'une revanche annoncéeraconte de quelle manière Nicolas Sarkozy prépare son retour depuis 2012 (Editions Du Moment, 2014).

Voir la bio »

Le sable et les flots bleus sont les ennemis de la politique. Les socialistes le savent bien. En 2011, ils ont rongé leur frein deux mois durant. Impossible de faire campagne au creux de l'été. Alors que les chaines d'infos repassent en boucle la météo des plages, que les journaux quotidiens tournent au ralenti et que les Français ont la tête confortablement calée dans un transat, les candidats à la primaire ont bien du mal à se faire entendre. François Hollande avait même décidé, durant une quinzaine de jours, de faire du tourisme, sans presque un seul journaliste à ses trousses.

Forts de cette leçon, Les Républicains ont décidé que la date limite de dépôt des candidatures serait en septembre. Une sage précaution si la campagne n'avait déjà commencée depuis longtemps. La plupart des impétrants sillonnent la France depuis des semaines, et Nicolas Sarkozy lui même, qui c'est longtemps cantonné à son rôle de président des LR, trépigne. L'été sera donc politique ce qui n'arrange pas Alain Juppé. Tout d'abord, le maire de Bordeaux, qui mène campagne depuis plus d'un an, aurait bien besoin d'un temps mort. D'un peu de répit afin de reprendre des forces avant le sprint final. "Il faut qu'il se repose, qu'il se détende", reconnait l'un de ses soutiens.

Mais pas question pourtant d'abandonner le terrain à Nicolas Sarkozy qui, pour sa part, sera à coup sur, omniprésent. Occuper la presse people est l'un de ses points fort, on l'a vu depuis 2012, chaque été est l'occasion d'un clin d'œil, d'une carte postale envoyée aux Français depuis la plage du Cap Nègre. Alain Juppé, lui, n'a pas cette force-là. Pas de Cap Nègre à vendre, ni d'épouse mannequin. Pas de balades à vélo sur les hauteurs de Bormes-les-Mimosas. Le maire de Bordeaux compensera avec… un voyage dans le Pacifique. Il débutera sa visite par la Nouvelle-Calédonie du 19 juillet au 22 juillet. Il poursuivra avec la Polynésie française du 23 au 26 juillet. De quoi occuper la presse avec quelques photos exotiques, de palmiers et de sable fin. Mais Alain Juppé ne souhaite pas tomber dans le léger. Fin juillet, il sera de retour à Paris pour honorer quelques "rendez-vous importants avec des personnalités étrangères", explique un proche.

Pour le reste, "on improvisera pas mal, on répondra à l'actualité. On sait que Nicolas Sarkozy sera sur tous les sujets avant même BFM, il va falloir que nous soyons extrêmement réactifs", explique un soutien du candidat. Réactif pour récolter le fruit des erreurs de l'ancien président, c'est comme ça que l'entendent les juppeistes. "On n'enlèvera pas le fait que la campagne tournera autour de lui, ça ne sert à rien de changer ça, on n'y arrivera pas. Il impose son opinion, son leadership comme il dit", explique un soutien.

De leur côté, les équipes de Nicolas Sarkozy n'ont pas souhaité dévoiler le programme de leur champion qui aime plus que tout, surprendre ses électeurs et ses concurrents. Mais il y a fort à parier qu'il profite de cette pose estivale pour commencer à renouer avec le terrain. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !