Circulation alternée, comment ça marche (et bugs en vue) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Seuls certains véhicules pourront circuler ce lundi à Paris et en petite couronne.
Seuls certains véhicules pourront circuler ce lundi à Paris et en petite couronne.
©Reuters/Charles Platiau

Qui, quoi, où, comment, pourquoi

Circulation alternée, comment ça marche (et bugs en vue)

Seuls certains véhicules pourront circuler ce lundi à Paris et en petite couronne. Etes-vous concerné ? Le guide pour tout savoir sur cette mesure.

C'est une première depuis 1997 : le gouvernement a annoncé samedi la mise en place de la circulation alternée à Paris et les départements de la petite couronne, aujourd'hui à partir de 5h30. Cette mesure drastique a pour but de faire face à une "remontée de la pollution", explique Matignon. Le Premier ministre assure comprendre les "difficultés que cette mesure risque d'entraîner" mais il la juge "nécessaire" pour faire face à la situation.

Selon l'association Airparif, la précédente mise en œuvre de cette mesure s'était traduite par "une diminution assez nette" de la pollution. La circulation avait diminué de près de 20 % à Paris et 30 % en proche banlieue, indiquaitLibération. "On dirait Paris au mois d'août", témoignaient les Parisiens, en ce 1er octobre 1997.

Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, se souvient plutôt que cette mesure avait laissé "des mauvais souvenirs." Alors, pour ne pas galérer aujourd'hui, voici tout ce qu'il faut savoir sur la mesure.

Puis-je circuler avec mon véhicule ?

Nous sommes aujourd'hui le 17 mars, un jour impair. Seuls les véhicules (ce qui inclut les deux-roues immatriculés) portant une plaque impaire peuvent donc circuler. Si vous disposez d'une plaque récente (sous la forme AA – 111 – AA), il faut prendre en compte le nombre du milieu (111, dans notre exemple). Si vous avez une ancienne plaque (sous la forme 1111 AA 75), c'est le premier nombre qui compte (ici, 1111). Rassurez-vous donc si vous vivez dans le 92, vous n'êtes pas plus privé de voiture que les habitants du 93 !

Si la mesure est maintenue demain, mardi 18, ce sera au tour des véhicules pairs de circuler.

Les véhicules électriques, fonctionnant au GPL ou hybrides ne sont pas concernés par la mesure : ils peuvent tous circuler aujourd'hui. C'est le cas aussi des véhicules des Grands Invalides de Guerre (GIG) et Grands Invalides Civils (GIC) ou des véhicules conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite.

Et si vous voulez absolument prendre votre voiture malgré l'interdiction, une solution s'offre à vous: le covoiturage. Tous les véhicules dans lesquels ont pris place trois personnes sont autorisés à circuler. Attention, les scooters (qui ne peuvent évidemment pas transporter trois personnes) ne sont pas concernés par cette dérogation, même si deux personnes y prennent place.

Les véhicules utilitaires légers (camionnettes) ne sont pas concernés par la mesure. Vous pouvez donc les utiliser si vous avez prévu un déménagement, par exemple.

Quelle est la sanction prévue ?

Les contrevenants risquent l'amende prévue pour la contravention de 2ème classe (de 22 à 75 euros, selon que le montant est minoré, normal ou majoré), assortie d'une mesure d'immobilisation du véhicule éventuellement suivie d'une mise en fourrière.

700 policiers seront répartis sur une soixantaine de sites pour contrôler les véhicules et s'assurer que les règles de circulation alternée sont bien respectées, a indiqué hier le directeur de l'ordre public et de la circulation, Alain Gibelin.

Quelles sont les communes concernées par la mesure ?

La mesure de circulation alternée s'applique à Paris et dans les 22 communes suivantes :
- du département des Hauts-de-Seine (92) : Montrouge, Malakoff, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine,  Levallois-Perret et Clichy ;
- du département de la Seine-Saint-Denis (93)  : Saint-Ouen, Pantin, Le Pré Saint Gervais, Les Lilas,Bagnolet, Montreuil, Aubervilliers et Saint-Denis ;
- du département du Val-de-Marne (94) : Vincennes, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont,  Ivry-sur­ Seine, Le Kremlin-Bicêtre  et Gentilly ;
- à l'exclusion de l'A86 pour les parties des communes concernées qu'elle traverse. Ceci permet en effet un transit routier normal autour de la zone de restriction parisienne, en articulation avec la Francilienne.

Les transports en commun sont-ils gratuits ? Dois-je circuler plutôt en vélo ?

Les transports seront gratuits aujourd'hui en Ile-de-France : cette gratuité est obligatoire en cas de mise en place de la circulation alternée. C'est valable sur tout le réseau RATP : bus, tramway, métro, RER, Orlybus, Roissybus et Orlyval.

Les transports scolaires mais également les transports collectifs de salariés, les transports en commun des lignes régulières, les cars de desserte des gares et aérogares et les cars de tourisme demeurent en service.

Il est par contre déconseillé d'en profiter pour aller au travail en courant ou à vélo. Faire du sport (en particulier la course) accélère l'activité respiratoire... et donc la quantité de particules fines inspirées. Cela peut entraîner des inflammations pulmonaires ou de l'asthme.

Combien de temps la mesure va-t-elle durer ?

Elle est pour l'instant prévue jusqu'à ce soir, à minuit. Sa reconduction éventuelle à demain sera décidée dans le courant de la journée, en fonction de l'évolution de la situation.

Je suis livreur / représentant de commerce / moniteur d'auto-école / serrurier / chauffeur de taxi... Vais-je être contraint au chômage technique un jour sur deux ?

Non. La préfecture de police insiste sur ce point : la mesure ne vise pas à paralyser toute activité économique. Les professionnels disposent donc de dérogations.

Les véhicules de location dérogent-ils à la mesure ?

Non. Il est impossible de circuler avec un véhicule de location portant une plaque paire. Par contre, il est possible d'aller le restituer, si vous devez absolument le faire aujourd'hui (il faudra alors le prouver en cas de contrôle, en présentant le contrat de location).

Ma femme est sur le point d'accoucher : puis-je prendre ma voiture pour la conduire à la maternité ?

Tout d'abord, félicitations ! Et oui, les fonctionnaires de police ne sont pas des robots et ont été invités à faire preuve "de discernement et de bon sens". En cas d'urgence – qu'il faut pouvoir démontrer – il est bien sûr possible de prendre son véhicule.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !