Cinq règles essentielles à respecter pour éviter les déconvenues avec sa location de vacances | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Cinq règles essentielles à respecter pour éviter les déconvenues avec sa location de vacances
©Pixabay

Conseils pratiques

Cinq règles essentielles à respecter pour éviter les déconvenues avec sa location de vacances

Louer un logement de vacance est un acte anodin qui peut cependant s'avérer compliqué ou problématique, notamment lorsque le locataire néglige certains éléments ou que la location est frauduleuse. Bien que des arnaques soient rares, il est nécessaire de connaître les moyens de s'en prémunir.

Fabien  Guillemot

Fabien Guillemot

Fabien Guillemot est cofondateur du site de location de vacances location-et-vacances.com.

Voir la bio »

Atlantico : Quels sont les bons conseils à suivre lorsque l'on loue un logement de vacances ?

Fabien Guillemot : Je dirais qu'avant d'envoyer de l'argent, il est nécessaire de bien vérifier le site de logement, ou d'aller sur les sites de références où les lieux sont visités. Il faut bien faire attention à ce que l'on signe et ne jamais payer plus de 20% pour l'acompte de la réservation. Les arnaques sont autant du côté des fausses annonces que des locataires. Ce sont souvent des gens à l'étranger qui s'arrangent pour flouer les locataires en encaissant l'argent avant de signer quoique ce soit. Mais ce type d'arnaque est rare car il y a eu une professionnalisation du milieu. Même du côté des sites, beaucoup éclusent et permettent de déceler les fausses annonces. Globalement, il y a de gros progrès et les annonces sont beaucoup plus sûres qu'elles ne l'étaient une dizaine d'années auparavant.

Il faut également faire attention aux sites d'annonces gratuites car le risque d'annonce frauduleuse, bien que rare, existe. Dans les sites d'annonces payants, les annonceurs payent au préalable pour pouvoir être diffusé, ce qui assure une garantie supplémentaire. L'un des risques est lié à la différence qu'il peut y avoir entre la photo du logement sur le site, et le logement en lui-même, qui peut être plus vieillot ou délabré. Cela est dû au fait que les locations sont souvent faites par le biais du site sans visite au préalable.

Le bon réflexe consiste d'abord à téléphoner, aussi bien pour le loueur que le locataire, pour avoir des détails sur l'endroit, se faire une meilleure idée de la personne et s'assurer qu'en face il y ait bien quelque chose. Ce que peuvent faire les vacanciers, c'est de réserver des logements classés, c'est-à-dire qui ont été visités régulièrement par des organismes. Cela rajoute une garantie pour le vacancier.

Il doit également se poser les bonnes questions et ne pas se montrer trop impulsif dans sa démarche. Par exemple, il est bon de se méfier lorsqu'un logement, d'habitude loué à 2000 euros, baisse subitement pour atteindre les 400 ou 500 euros.

Autre détail à ne pas négliger : si un logement dans les prix du marché et en pleine saison n'est pas loué, il vaut mieux se demander pourquoi il ne l'a pas été. Peut-être qu'il y a eu une annulation ou une mise en location tardive. Mais il est possible qu'il ne soir pas loué pour d'autres raisons. A partir du moment où il y a un paiement à distance, il y a toujours un risque, même minime. Mais du moment que vous avez un contrat en bonne et due forme, l'adresse physique et les coordonnées du propriétaire sont normalement spécifiées.

Pour les bonnes affaires, la tendance actuelle consiste à réserver à la dernière minute. Généralement, les propriétaires qui n'ont pas réussi à louer à j-15 ont tendance à brader leurs prix. Il faut aussi fouiner sur Internet pour écluser les annonces et définir des critères. Définir le logement par rapport à son envie personnelle et son budget.

La location professionnelle fonctionnant sous le principe de commission du loueur, il est évident que la location entre particuliers sera moins chère, de l'ordre de 15 à 20%. Mais le professionnel vous fournira des garanties que le particulier ne pourra pas offrir, comme une garantie remboursement ou une garantie annulation.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !