Cinq conseils essentiels pour ne pas avoir de problème avec votre loueur de voiture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Cinq conseils essentiels pour ne pas avoir de problème avec votre loueur de voiture
©Pixabay

Ceinture et bretelles

Cinq conseils essentiels pour ne pas avoir de problème avec votre loueur de voiture

Louer une voiture est un acte anodin qui peut cependant s'avérer compliqué ou problématique, notamment lorsque le locataire néglige certains éléments, ce qui implique bien souvent des pénalités ou des frais supplémentaires.

Pierre  Chasseray

Pierre Chasseray

Pierre Chasseray est délégué général de l’association «40 millions d’automobilistes»

Voir la bio »

1/ Comparer les loueurs de voiture

L'une des choses importante à savoir lorsque l'on décide de louer une voiture n'est pas de savoir quand la louer, mais plutôt comment, pour obtenir le meilleur tarif possible. La plupart du temps, le quand nous est imposé car on la loue pour la période durant laquelle on en a besoin. La question du coût est très importante à prévoir. Il est primordial de bien se renseigner et de comparer les loueurs car, dans la location traditionnelle, toutes les conditions, garanties ou facturations au kilométrage ne sont pas les mêmes.

2/ Maximiser le nombre de kilomètres prévus

L'autre conseil serait de maximiser le nombre de kilomètres que l'on compte faire. Quand on nous demande d'évaluer les kilomètres que l'on va faire, on a tendance à les sous-évaluer, mais au final, dès que l'on a la voiture, on la rend avec davantage de kilomètres au compteur, et ces kilomètres sont facturés un peu plus cher par rapport au forfait que l'on a souscrit, donc le locataire y perd.  Le meilleur moyen d'éviter ces frais-là est de voir directement avec l'agence, car il est possible de payer pour un forfait qui s'adaptera au nombre de kilomètres effectués. De nombreuses agences le proposent.

3/ La location entre particuliers 

Un autre schéma arrive en France, celui de la location entre particuliers. C'est une vraie possibilité de location économique mais qui connaît de nombreux écueils :

Premièrement, lorsque l'on demande à un particulier de se substituer à une agence de location, de nombreux papiers seront demandés (des chèques de caution, photocopie du permis de conduire) car cela repose davantage sur la confiance que dans une agence de location. Et surtout, beaucoup commettent des erreurs. Pas mal d'automobilistes reviennent vers nous car ils se sont fait avoir dans la location entre particulier.

Le deuxième écueil repose sur le vol ou le remplacement des pièces. Par exemple, un particulier peut très bien louer un véhicule similaire à une personne mal intentionnée qui possède le même véhicule. Il y a des risques que cette personne prennent des pièces neuves dans votre véhicule pour les remplacer par des pièces abîmées ou défectueuses. Dans ce cas, le loueur ne s'aperçoit du vol généralement que des mois après, lorsque sa voiture tombe en panne ou rencontre des soucis mécaniques. Ces risques n'existent pas chez un professionnel car il roule avec une gamme de véhicule neuve.

4/ Comment éviter des pénalités supplémentaires 

Pour éviter des pénalités supplémentaires auprès d'un loueur professionnel, il faut généralement :

Rendre la voiture avec le même niveau de carburant que quand on l'a loué. Sinon, on vous applique le coefficient au litre, ou on vous demande de faire demi-tour pour faire le plein ou on vous fait payer une majoration.

Lors de la prise en main du véhicule, il ne faut surtout pas négliger l'état des lieux. Cela fonctionne de la même façon que la location d'un appartement. C'est ce qui va déterminer le retour de votre caution. Il faut être particulièrement vigilant car, en plus de la caution, il y a l'aspect réparation et les frais de dédommagement en cas d'accident, et parfois une franchise qui peut être astronomique. Je conseille également de comparer le montant des franchises car elles ne sont pas identiques d'un loueur à l'autre. Même si les risques d'accidents sont rares, certaines franchises dépassent les 700 ou les 1000 euros donc c’est un argument à ne pas négliger.

Lorsque la voiture rencontre des problèmes mécaniques, il faut tout de suite le notifier au loueur. C’est un moyen de se dédouaner de tout problème. Il faut également vérifier la présence d’impact sur le pare-brise, pour éviter d’être considéré comme responsable.

5/ Louer une voiture à l'étranger 

Et lorsque l’on souhaite louer une voiture à l’étranger, il n’y a pas de papiers particuliers à présenter, si ce n’est le permis et une pièce d’identité. Cela dépend des accords entre pays. Il faut aussi prendre en compte le fait que les PV suivent et sont envoyés directement à votre adresse.

Pour finir, il faut bien examiner les clauses de location et le kilométrage, car c’est possible qu’un loueur se trompe.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !