Ces aliments light qui mettent les régimes en échec malgré vos efforts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Les aliments les moins caloriques ne sont pas toujours les meilleurs alliés pour un régime.
Les aliments les moins caloriques ne sont pas toujours les meilleurs alliés pour un régime.
©

Malbouffe

Ces aliments light qui mettent les régimes en échec malgré vos efforts

Manger léger paraît essentiel lorsque l'on fait un régime, pourtant les aliments les moins caloriques ne sont pas toujours les meilleurs alliés. Entre produits allégés aux vertus trompeuses et absence de satiété, il vaut mieux sortir des considérations simplistes.

Annick  Goetgheluck

Annick Goetgheluck

Annick Goetgheluck est une diététicienne diplômée dans le domaine de la diététique et s'intéressant à la psychologie des comportements alimentaires. Spécialisée en éducation nutritionnelle, elle conseille en nutrition et  aide à guérir des troubles alimentaires grâce à un suivi régulier et un travail sur le rapport à la nourriture. Elle exerce à Lambersat, près de Lille.

Son site internet:

http://www.goetgheluck-dietetique.com/nutrition--psychonutrition

Voir la bio »

Atlantico : Lorsque l'on fait un régime, doit-on toujours privilégier les aliments les moins caloriques? Quand est-il plus judicieux de privilégier un aliment plus calorique?

Goetgheluck Annick Nous ne sommes pas obligés de passer par un système de calories, il est nécessaire de savoir lire les étiquettes et de regarder quels sont les ingrédients présents dans les différents types de produits. Il faut aussi faire attention à la répartition des calories en protéines, glucides et lipides. En ce qui concerne les glucides il faut faire attention à la contenance en lipides rapides (sucre rapide) et en lipides lents (sucre lent). En matière de lipides il faut être attentif à la qualité des matières grasses présentes dans les aliments (gras saturé, insaturé, polyinsaturé, mono insaturé). Les aliments plus caloriques sont à privilégier lors du petit-déjeuner ou lors du déjeuner. Ils sont à éviter le soir, puisque c'est à ce moment précis que notre corps stocke plus facilement les matières grasses. En revanche, si l'on a fait un effort sportif durant la journée on peut s'autoriser à manger un peu plus calorique. Enfin, certains aliments considérés comme relativement caloriques sont nécessaires à notre organisme : les légumes secs qui contiennent de nombreuses protéines végétales, les protéines animales et les féculents riches en glucides lents.

Quels sont les types d'aliments ou de repas libellés "peu caloriques" qu'il faut éviter? Lorsque l'on surveille son alimentation, est-ce une bonne idée de se diriger vers les produits allégés vendus en grande surface?

Il ne faut pas forcément se diriger vers les produits allégés. Il ne faut pas faire l'erreur de croire que les plats allégés sont les meilleurs lorsque l'on souhaite contrôler son alimentation et ne pas prendre de poids. Ces aliments peuvent être allégés en sucre mais contenir plus de matières grasses ou à l'inverse être allégés en matières grasses mais contenir plus de sucre. Il faut se dire qu'aucun nutriment n'est supprimé, mais qu'il est toujours remplacé par un autre. Passer par les aliments allégés n'est pas toujours une bonne idée, on peut très bien grossir en mangeant allégé ! C'est pourquoi il faut distinguer les faux allégés (par exemple les yaourts au fruit 0% où l'on met de la gélatine à la place des matières grasses, du faux sucre et parfois des additifs) des vrais allégés qui sont des aliments sains, non trafiqués (fromage blanc, faisselle 0%). Encore une fois, il faut savoir lire les étiquettes, avoir un œil critique et ne pas se fier aux publicités !

Les produits allégés ne remplissent pas toujours l'effet recherché. Il faut bien savoir répartir ses glucides lents sur toute la journée et les accompagner de légumes le midi et le soir.

En mangeant peu, comment développer une double sensation de satiété  (physique et mentale)? Comment éviter de céder à ses envies d'aliments sucrés ou salés? Manger une petite quantité d'un aliment calorique pour éviter un écart trop important, est-ce une solution efficace?

Pour développer une sensation de satiété, il faut allier protéines et glucides auxquels on peut ajouter des légumes. Ces nutriments apporteront une sensation de satiété bien plus forte que si l'on choisit des aliments sucrés ou gras qui eux, ouvriront l'appétit.

En ce qui concerne nos pulsions qui nous poussent à manger plus gras ou plus sucré, il faut être vigilant. On peut faire des écarts mais il faut savoir trouver un  juste équilibre. L'important c'est de faire trois vrais repas et de ne jamais sauter la case du petit-déjeuner. Un petit-déjeuner consistant (pas de viennoiseries, du pain brun plutôt que du pain blanc…) réduit la sensation de faim tout au long de la journée et permet d'éviter toute envie de produits sucrés ou gras. Bien manger le matin, c'est aussi se donner l'envie de manger équilibré toute la journée ! Ensuite, il ne faut surtout pas manger trop gras ou trop sucré au cours d'un même repas. Pour contrôler ses pulsions, le mieux est de manger régulièrement et équilibré!

Comment répartir son apport calorique? Comment bien répartir son alimentation selon les différents groupes alimentaires? Quels aliments doit-on privilégier?

On peut répartir son apport calorique de façon simple : ¼ des 2000 calories nécessaires par jours à chaque repas. On peut aussi réduire l'apport calorique d'un repas pour pouvoir prendre un léger goûter qui doit contenir à peu près les mêmes aliments que le matin.

Au minimum, il faut manger des protéines le midi ou le soir ou à chacun de ces deux repas. Ici encore, la meilleure façon de bien manger c'est d'associer protéines animales, glucides lents et légumes. Si un repas n'est pas complet, il faut faire en sorte de corriger le tir au prochain repas. Il est nécessaire d'éviter toute impasse ! En ce qui concerne les produits laitiers, il faut en manger mais sans en abuser : trois produits laitiers par jour sont suffisants.

Comment ne pas tomber dans une vision manichéenne de la nourriture lorsque l'on fait un régime (entre bons aliments et mauvais aliments) ? Quels écarts peut-on s'accorder ?

Il faut savoir reconnaître quels sont les "bons aliments", les aliments "amis". Il faut rééduquer son goût et réserver les choses très caloriques pour occasions particulières. On peut tout à fait prendre du plaisir à manger et manger parfaitement équilibré. Le principal c'est d'être à l'écoute de ses sensations quand on mange. Par exemple, savoir que si l'on mange trop gras, la digestion sera plus difficile. Attention, cela ne veut absolument pas dire que l'on ne peut pas se faire plaisir de temps en temps (une fois par semaine). Pratiquer une activité physique est évidemment primordial dans le cadre d'une alimentation saine. L'idéal s'est de parvenir à faire environ trois heures de sport par semaine, peu importe comment on les répartit. Dernier conseil : boire de l'eau, beaucoup d'eau ! L'eau est la seule boisson indispensable que l'on doit consommer à hauteur de 1,5 litre par jour. Etre bien hydraté s'est réduire sa sensation de fatigue, ses migraines. Il ne faut jamais attendre d'avoir soif pour boire!

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !