C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Scandale des écoutes Sarkozy

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

Nous sommes au tout début d’un long et passionnant feuilleton. Vous serez tenus au courant de tous ses rebondissements.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Quand Le Point a révélé les méthodes pour le moins troublantes utilisées par le Parquet National Financier contre les avocats de Sarkozy, la vague du scandale est remontée en haut lieu. Il a donc été décidé (pour ne pas être submergé) de faire quelque chose. Très naturellement, c’est Nicole Belloubet, Garde des Sceaux qui en a été chargée.

Elle a donc diligenté une enquête. Et à qui l’a-t-elle confiée ? A Catherine Champrenault, procureure générale de Paris, dont les compétences sont sans aucun doute incontestables. Elle les a largement démontées lors de l’affaire Fillon en 2017. D’après la déposition sous serment d’Eliane Houlette, à la tête alors du PNF, la procureure générale l’a harcelé quotidiennement pour qu’elle accélère la procédure.

Certains, mal intentionnés, soutiennent que le but était que Fillon soit mis en examen avant l’élection présidentielle. D’autres, bien intentionnés car ils sympathisent avec LREM, affirment que pas du tout. Et que si on a bousculé un peu Eliane Houlette c’était pour qu’elle économise l’argent du contribuable en allant plus vite. Nous ne commenterons pas. On vous a exposé les deux thèses en présence : vous jugerez vous-mêmes.

Tout cela est du plus haut comique ou plutôt témoigne d’une arrogance sans limite. Catherine Champrenault qui enquêté alors qu’elle même devrait faire l’objet d’une enquête ! Et puisque nous sommes dans un savoureux feuilleton pourquoi pas ensuite une enquête sur les instructions de Nicole Belloubet ?

Quelques journalistes, un peu vicieux, ont trouvé une expression « la République du poisson noyé » pour qualifier cette piètre comédie. Ils se trompent, car les poissons savent nager. « Noyer le poisson » est certes une expression pleine de sens. Mais il y en a une autre plus évocatrice : « qui veut tuer son chien, l’accuse d’avoir la rage ». C’est comme ça que Fillon a  été éliminé.

Restons quand même encore un peu dans le domaine aquatique. Chez les poissons il y a abondance de genres : les douces et pacifiques soles, les requins agressifs et méchants. Chez les juges du Syndicat de la Magistrature, on observera la présence de petits poissons rouges. On en trouve aussi d’énormes. Des baleines qui s’appellent Eliane Houlette, Catherine Champrenault et Nicole Belloubet.

Ps : Le verdict outrageusement sévère prononcé contre Fillon est à l’image de ce qui précède. Les juges sont indépendants mais pas indépendants de leurs passions. Ils devaient beaucoup s’ennuyer à juger les dealers de banlieues et les petits délinquants. Pour une fois qu’ils avaient un gros gibier et ils s’en sont donnés à cœur joie. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !