Bruno Le Maire en col roulé ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Bruno Le Maire en col roulé !
©Bruno Le Maire / Twitter

Démagogie quand tu nous tiens

Bruno Le Maire en col roulé !

Regardez bien la photo

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

L’heure est à la sobriété énergétique. Et le ministre de l’Économie et des Finances a tenu à donner l’exemple. À Bercy, a-t-il annoncé, la température dans les bureaux ne devrait pas dépasser 19 degrés. 

C’est un peu frisquet. Mais Bruno Le Maire a trouvé la solution pour travailler au chaud. Il ne mettra plus, a-t-il précisé, de cravate. Une cravate c’est joli et seyant. Mais par 19 degrés … 

À la place, il va mettre un col roulé ! C’est moins beau qu’une cravate. Mais ça tient chaud. Nous pensons qu’il ne va pas s’arrêter là. 

En effet, il est tout à fait capable de baisser encore la température à Bercy. Alors, il pourrait se couvrir la tête d’une chapka ? Non, car ça fait russe et ce n’est pas très tendance actuellement. 

Une pelisse ? Une veste en mouton retourné ? Non plus ! Car Bruno Le Maire est soucieux du bien-être animal. Restent à sa disposition des sous-vêtements en thermolactyl. 

Voilà qui serait utile mais pas très érotiquement séduisant. Attendons encore quelques mois. Quand viendra l’été et la canicule, Bruno Le Maire ira travailler à poil. Ça va plaire aux dames.

PS : Selon Le Monde, il ambitionne d’être le prochain président du FMI. Pas sûr que le col roulé plaise à Washington. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !