Bertin Nahum - Medtech: "On n'a pas su transformer la créativité française en entreprise" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bertin Nahum - Medtech: "On n'a pas su transformer la créativité française en entreprise"
©BFM

Le Zap'Eco

Bertin Nahum - Medtech: "On n'a pas su transformer la créativité française en entreprise"

Le Replay du jour : 

Bertin Nahum était l’invité de BFM Business ce matin. Le PDG de Medtech est revenu sur la publication des résultats de la société aujourd’hui avec un résultat en hausse de 40%. Sur l’introduction en bourse de cette entreprise de robotique médicale, le PDG déclare  "offrir de la liquidité et permettre à ceux qui nous ont fait confiance depuis le début de l’histoire de passer à autre chose. Surtout, de donner les moyens à l’entreprises de faire sa croissance". Sur la démarche de soutien à la FrenchTech du gouvernement à laquelle il "s’associe", il y voit "une nouvelle forme de reconnaissance". "Il est important de montrer que la filière de la santé est fondamentale pour l’économie". Néanmoins, il constat que "le problème jusqu’à présent c’est que l’on n’a pas su transformer en entreprise la créativité française". Notamment, "les économies relativement avancées ont un soutien par la commande nationale publique qui manque en France".

Qui a dit ? 

"Les fonctionnaires ont des raisons d’être inquiets"

Réponse : Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction Publique ce matin sur RTL. La ministre est revenue sur l’objectif du gouvernement de baisser les dépenses publiques de 50 milliards d’euros.  Des agents publics inquiets, mais pas que, soutient Marylise Lebranchu : "J’ai en face de moi des fonctionnaires qui sont responsables. Si je leur dis que chacun doit faire 1000 euros d’économies sur leurs dépenses de fonctionnement, ils vont les faire. Ils participent à cette recherche d’économie."

Le tweet du jour : 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !