Bernard Spitz - FFSA : "L’autre fonction des assureurs est de financer l’économie de façon massive et considérable" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bernard Spitz - FFSA : "L’autre fonction des assureurs est de financer l’économie de façon massive et considérable"
©Radio Classique

Le Zap'Eco

Bernard Spitz - FFSA : "L’autre fonction des assureurs est de financer l’économie de façon massive et considérable"

Replay du jour :

Bernard Spitz était l’invité de Radio Classique ce matin. Le président de la Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA) a dressé le bilan 2013 des assurances-vie. A cette occasion, il a regretté l’explosion du coût des sinistres l’année dernière : "Sur 7 mois, on a une facture de 1 milliard d’euros et demi, ce qui est normalement la moyenne annuelle". Bernard Spitz a de nouveau déploré le manque d’action publique pourtant demandé de ses vœux. "Il n’y a qu’à travers la prévention qu’on pourra limiter les coûts pour les assureurs mais aussi les coûts humains". En dépit des sinistres, la collecte, négative de 5 milliards l’année précédente et "positive de 11 milliards cette année" dû à un "rééquilibrage face au livret A". "L’autre fonction des assureurs est de financer l’économie de façon massive et considérable". Bernard Spitz détaille : "50 % des actifs sont placés dans les entreprises. Et on assiste à un petit réveil des actions par rapport aux obligations". "Ça finance donc aussi la dette publique, à un tiers par la population française" et au sein de ce tiers " l’assurance occupe la majeure partie". Pour lui, les assurances permettent de "maintenir la qualité de la signature" de la France.


Bernard Spitz, invité de l'économiepar radioclassique

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui a dit ?

"Il faudrait être idiot pour utiliser un système de cautions qui ne fonctionne pas"

Réponse :Cécile Duflot sur France Info à propos de la future substitution de la Garantie Universelle des Loyers aux cautions mises en place par les bailleurs. La ministre du Logement estime qu'"aujourd’hui il y a de la discrimination au logement. C’est plus facile quand on a un carnet d’adresse ou de la famille." A propos de la nouvelle garantie, elle déplore que "certains ont raconté des légendes autour de cette GUL". "Ce sera un vrai progrès social, vous verrez."

Tweet du jour : 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !