Inde et Indonésie, les nouveaux tigres asiatiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Inde et Indonésie, 
les nouveaux tigres asiatiques
©

Revue d'analyses (financières)

Inde et Indonésie, les nouveaux tigres asiatiques

Dans l’œil des marchés : Dominique Trenet, stratégiste dans une société de gestion indépendante, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

Dominique Trenet

Dominique Trenet

Dominique Trenet est stratégiste dans une société de gestion indépendante

Chaque semaine, il réalise pour Atlantico une synthèse des opinions les plus significatives sur l’évolution de la crise que nous sommes en train de vivre.

Voir la bio »

Le Myanmar (ex Birmanie) devrait être le marché le plus intéressant d’Asie au cours des dix prochaines années. Telle est la conclusion du très important séminaire qui a eu lieu la semaine dernière sur les perspectives de l’économie du pays. Parmi les intervenants figuraient Joseph Stiglitz ex Chief Ecomist de la Banque Mondiale, Ronald Findlay ex professeur à l’Institut Economique de Rangoon et le Professeur U Hla Myint ancien recteur de l’Université de Yangon , actuuellement Professeur à la London School of Economics. Le pays offre d’excellentes opportunités d’investissement, si la transition entre les Généraux et le parti de Madame Aung San Suu Kyi s’effectue convenablement, en arrivant à pacifier les relations du pouvoir central avec les minorités qui sont nombreuses au Myanmar. Les Kachin, les Shan, les Karenes, les Rahkine, les Mon ont toujours posé problème à l’état birman.

Thein Sein, le Président civil, qui est toutefois un ancien général, a donné l’ordre à l’armée de stopper les combats contre les groupes indépendantistes Shan et Kachin, mais le calme reste précaire. La bourse de Yangon devrait toutefois intégrer prochainement l’indice MSCI Frontier Market, car le gouvernement est engagé dans une politique de libéralisation économique visant à attirer les investisseurs étrangers.

Le MSCI mondial (MSCI World Index en anglais) est un indice boursier mesurant la performance des marchés boursiers de pays économiquement développés.

Hillary Clinton, la Secrétaire d’État américaine s’est même rendue à Yangon (ex Rangoon) pour rencontrer le Président Thein Sein. Le Japon qui avait cessé d’investir il y a 25 ans a l’intention de les reprendre pour financer des infrastructures. La Chine et le Vietnam qui sont actuellement les plus gros investisseurs au Myanmar vont accroitre leurs apports de capitaux. Le Président de Singapour, Tony Tan lors de sa dernière visite a promis d’aider le pays à développer son tourisme.

Parmi les autres pays d’Asie, l’opinion deCLSA, le broker qui fait partie du Groupe Crédit Agricole, produit une recherche très intéressante sur l’Asie devrait aussi bientôt s’intéresser au Myanmar qui est encore aujourd’hui le plus pauvre d’Asie.

CLSA est l’un des principaux courtiers d’actions indépendants et sous mandat dans le monde. Il bénéficie d’un accès direct à 80 marchés d’actions dans le monde entier en tant que membre de ces bourses. Grâce à sa recherche indépendante et innovante, son analyse économique et sa stratégie relative aux actions sur lesquels il a bâti son succès, CLSA jouit d’une excellente réputation en Asie.

En Inde, la croissance est toujours là puisqu’elle est supérieure à 8%. Les réformes absolument nécessaires sont entreprises à un rythme excessivement lent. L’indice BSE est à 17753, le potentiel de hausse selon CLSA est de 17,2%.

Le BSE Sensex (Bombay Stock Exchange Sensitivity Index) est l’indice boursier phare de la Bourse de Bombay, en Inde.

En Indonésie, la croissance atteindra 6,5% en 2012.La popularité du Président Susilo Bambang Yudhoyono ne cesse de baisser dans un des pays qui reste un des plus corrompu au monde.l’indice MSCI Indonesia (USD) est à 888 CLSA estime que le potentiel de hausse est de l’ordre de 10%.

Aux Philippines, l’économie progresse. La croissance sera de 2,9% en 2012. avec un objectif qui est d’étendre le cercle de ceux qui bénéficient de la création de valeur ajoutée. Jaime August Zobel de Ayala la patron du groupe le plus puissantdu pays, rappelle sans cesse que pour avoir quelque chose à distribuer il faut que la taille du gâteau s’accroisse. La croissance devrait être de 3,8% en 2012. L’indice PHS Composite est à 4939, CLSA considère que le marché doit être surpondéré.

En Chine, la croissance 2012 sera de l’ordre de 8%. Le pays qui était considéré comme l’atelier du monde est en train d’organiser avec grand succès la montée en gamme de ses fabrications et augmente sans arrêt ses dépenses de recherche qui sont amorties par l’immensité du marché intérieur. Le problème immobilier est toujours préoccupant. Beijing va prochainement assouplir les conditions d’achat de résidences secondaires pour relancer les ventes. L’indice MSCI China est à 62. CLSA estime que le marché mérite d’être aussi surpondéré.

A Singapour, il n’y aura pratiquement pas de croissance en 2012. L’indice Strait Times Index se trouve de nouveau proche du niveau de 3000 à 2994. CLSA recommande de sous pondérer ce marché.

Le Strait Times Index (STI) est un indice boursier de la bourse de Singapour composé des 30 principales capitalisations boursières du pays.


En Thailande, La Premier Ministre Yingluck Shinawatra va entreprendre un voyage au Japon pour faire revenir les investisseurs après les très graves inondations qui se sont produites dans les zones industrielles de Bangchan, Latkrabane et Bangpoo. La croissance devrait atteindre 3,8% en 2012. L’indice MSCI Thailand est à 472, CLSA recommande également de sous pondérer ce marché.

Au Vietnam, le Président Truong Tan Sang a été très actif pour attirer des sociétés à s’implanter dans son pays après le tsunami au Japon et les inondations en Thailande. Parmi les sociétés qui sont arrivées figurent SEB qui a racheté Asian fan, le numéro un local des ventilateurs et Nokia qui a fermé son usine roumaine pour la délocaliser dans le nord du pays. Tout cela permet à l’économie de croitre au rythme de 7%. Le régime communiste s’est donc incontestablement ouvert, mais il reste beaucoup à faire.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !